Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Un débat apaisé sur les élections municipales à l'assemblée des communistes

26 Avril 2013 , Rédigé par Cédric Maisse

Hier a eu lieu l'Assemblée générale des communistes amiénois. Officiellement la question était de préparer un projet politique, en filigrane l'idée consistait à prolonger notre alliance, dès le premier tour des élections municipales, avec le PS.

Mais des camarades ont posé directement la question :

« -Va-t-on nouer cette alliance dans tel contexte : le chômage explose tandis que le PS pratique une politique anti-sociale ? »

Il a bien fallu parler du bilan...

Il est bien difficile de le défendre : la désorganisation des services municipaux, les délégations de service public (= privatisations), les subventions aux écoles supérieures privées (ESIEE, sup de co), le stationnement résidentiel payant, la culture abandonnée, tout cela n'existe pas.

Pour le logement, le bilan a été fait. 2 400 logements auront été construits en 6 ans : 400 par an, ce n'est pas bien lourd. Il est vrai que l'État n'a pas aidé les collectivités sur ce point. Le problème est la nature de ces logements. Les logements neufs en HLM ont des loyers élevés : au minimum 600 € par mois. Beaucoup de ménages ne peuvent pas débourser cette somme... Quelle est la proportion de logements privés dont la construction a été aidée ?

Ensuite, nous avons défendu notre point de vue. Cela s'est fait dans un climat apaisé. Il n'y a pas eu de polémiques. C'est important de le noter. Pourvu que ça dure...

À dire vrai, nous sommes encore plus convaincus de la nécessité de constituer une liste Front de gauche élargie pour les prochaines élections municipales. Elle se justifie pleinement au vu de la politique locale et nationale du PS.

Peut-on craindre la division de la gauche ? G. Demailly a poursuivi les projets de G. de Robien : stationnement résidentiel payant, transfert des étudiants à la citadelle... A-t-il servi les objectifs de la gauche (même une partie du PS se plaint !) ? Le tramway n'a pas connu le début d'une réalisation concrète. Il doit surtout servir pour le programme à présenter aux électeurs en 2014.

Dans de nombreuses communes le PCF consulte ses adhérents. À Arras, ils ont décidé de partir de manière autonome, à Paris, ils votent en juin. Si nous traînons, cela nous laisse peu de temps pour faire une liste si jamais le parti opte pour cette solution. La perte de temps équivaut à valider l'alliance avec le PS dès le premier tour.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Michel J. Cuny 02/05/2013 16:56

Bonjour,
Je passe par un commentaire pour vous joindre.
Voici ce que je voulais vous écrire plus directement.

Les temps qui viennent vont poser la question cruciale de la souveraineté populaire.
Sur ce point précis, un élément essentiel du Conseil National de la Résistance
(dont nous allons fêter, cette année, le soixante-dixième anniversaire)
est resté scandaleusement masqué.
Vous pourrez le retrouver sur :
http://souverainement.canalblog.com
N’hésitez pas à prendre contact directement avec moi (04.75.02.96.41)
Très cordialement à vous,
Michel J. Cuny