Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Tribune N°5 du groupe communistes en action : Goodyear ou la capitulation face à un capitalisme en crise

27 Février 2013 , Rédigé par Cédric Maisse

 

Le PS a choisi la voie du libéralisme plutôt que d'envisager de réguler l'économie. Il préfère le "laissez-faire" qui avantage toujours les actionnaires face aux salariés. F. Hollande, A. Montebourg sont venus sur le parking de l'usine Goodyear pendant la campagne des présidentielles pour promettre de combattre la finance et défendre le monde du travail.

Les plans de licenciement se succèdent : Arcelor, Peugeot, Goodyear... La France peut-elle vivre sans industrie ? Un pays peut-il être indépendant sans production ? C'est une question politique que nos gouvernants évitent de se poser.

Pourtant des solutions législatives existent : interdiction des licenciements, nationalisation, taxation à la frontière des marchandises produites par des usines qui ont quitté la France pour profiter ailleurs de salaires bien moins élevés... Il suffit d'avoir un peu d'imagination et de volonté.

Le PS contrôle tous les rouages de l'État, des municipalités jusqu'à l'Élysée en passant par les départements et les Régions. Son inaction ne trouvera aucune excuse auprès des électeurs. Sa passivité face à la crise se résumera à une complicité avec ceux qui ont intérêt à fermer les usines pour conserver leurs marges de profit.

Mais le ton est donné. On reproche à la CGT Goodyear d'organiser la résistance des ouvriers, on l'appelle à se soumettre pour négocier un plan de licenciement alors que l'usine est viable et qu'elle mériterait des investissements pour la moderniser sachant que les ouvriers français sont parmi les plus productifs au monde.

Pour résorber le chômage, il faudrait baisser le temps de travail pour créer ainsi des emplois afin que chacun puisse vivre normalement et augmenter les salaires pour relancer la consommation.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article