Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Tribune N° 1 : la création du groupe "Communistes en action"

31 Janvier 2013 , Rédigé par Cédric Maisse

 

2 raisons principales nous ont conduits à créer le groupe Communistes en action :

Depuis 3 ans, nous n'avions plus de collaborateurs au sein du groupe communiste et citoyens pour nous aider dans notre travail d'élus. Depuis 2 ans, nous n'avions plus d'accès à notre bureau. C'est ainsi que le maire et nos camarades ont tenté de nous faire taire. Sans succès. Mais, face à l'opacité croissante des prises de décision du maire (il fait secret de tout), nous ne pouvons plus nous passer d'un collaborateur qui nous secondera pour mettre de la lumière dans les délibérations que G. Demailly soumet à notre approbation. En créant notre groupe, on embauche ce qui est loin d'être la mode à la mairie en ce moment !

Contrairement au maire, nous restons fidèles au programme pour lequel il a été élu. Qu'a-t-il fait de son mandat ? 6 ans auraient à peine suffi pour le réaliser.

Au lieu de relancer la SEMTA, il a préféré la privatiser.

Au lieu de construire vraiment une 4ème piscine ou de lancer le tramway, il a préféré consacrer des millions au transfert des étudiants du campus vers la citadelle, ce qui relève essentiellement des compétences de l'État.

Au lieu de développer les transports en commun ou d'aménager de vraies pistes cyclables pour inciter les Amiénois à moins utiliser leur voiture, il a préféré taxer le stationnement dans différents quartiers.

Au lieu de stimuler l'imagination et la création dans la culture, il a constamment sous-évalué les besoins.

Au lieu de s'arrêter pour écouter les Amiénois, il préfère passer son chemin sans répondre.

L'austérité est sa seule perspective.

À chaque fois que le maire s'est écarté de ses engagements pris devant les citoyens, nous lui avons dit qu'il faisait fausse route (voirhttp://cedric.maisse.over-blog.fr/). Jamais il ne nous a écoutés...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article