Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Tirubune N°3 du groupe communistes en action : les hommes avant le béton

31 Janvier 2013 , Rédigé par Cédric Maisse

 

Moins il y a de transparence dans la prise des décisions municipales, plus le maire en rajoute dans le spectacle de la démocratie dite participative. Il promène les Amiénois dans des circuits urbains touristiques et culturels plutôt que d'aller à leur rencontre réellement pour évaluer les besoins de la population.

Ainsi en est-il de la suppression d'un ramassage des poubelles par semaine. Aucun débat entre les élus dans les conseils. Aucun vote sur cette question particulière car on a noyé cette décision dans un vaste fourre-tout nommé plan-déchet. Ensuite des adjoints partent à la rencontre des Amiénois dans des réunions organisées par quelques comités de quartier. ils prétendent faire de la concertation alors que la décision a déjà été prise. Du coup, les rencontres se résument à des leçons de morale : triez bien vos déchets, rentrez bien vos poubelles, vous serez de bons citoyens ! Le maire et ses adjoints nous traitent comme des gamins irresponsables. Eux, ils savent mieux que nous ce dont nous avons besoin.

Derrière un langage d'expert, ils cachent le fait qu'ils appliquent sans aucune réflexion des directives venues de l'État ou d'on ne sait où. Pour les poubelles, c'est le Grenelle de l'environnement, une vaste supercherie sarkozyste, qui sert de justification à l'affaiblissement du service public. Ils nous enferment dans un faux choix : soit on augmente les impôts, soit on supprime une tournée de ramassage.

Pourtant, de l'argent, il y en a : des millions vont être consacrés à la construction de la fac à la citadelle. Rappelons le slogan de la gauche municipale en 2008 : les Hommes avant le béton. Mais non, il paraît normal que l'argent public doive servir à flatter la vanité d'un dirigeant.

Utilisons l'argent pour renforcer les services publics municipaux !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article