Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

S'il n'en reste qu'un...

2 Septembre 2014 , Rédigé par Cédric Maisse

 

Jacques Lessard, expert en austérité, affirme sans vergogne dans le Courrier Picard de ce jour que l'actuelle municipalité va traîner comme un boulet l'abandon du tramway tout au long de son mandat. S'il n'en reste qu'un pour défendre le tramway, ce sera celui-là ! On sait que Thierry Bonté l'avait quasiment abandonné au lendemain du premier tour des élections municipales... La rédaction de l'Aube nouvelle a toujours dit que c'était le projet de la citadelle actuellement en phase de réalisation (cela coûte au minimum 35 millions d'euros à Amiens-Métropole) qui est un boulet ! C'est précisément ce chantier pharaonique, approuvé par Jacques Lessard, qui a empêché de constituer un réseau de transports en commun digne de ce nom à Amiens, que ce soit un tramway ou un autre mode de transports.

Quant aux parkings relais, Jacques Lessard nous prend assurément pour des idiots ! C'est lui qui, en suivant l'avis de Gilles II, les a supprimés en 2008 sous prétexte qu'ils étaient trop chers pour les finances publics.

En ce qui concerne le centre de maintenance des bus, la liste municipale dont il faisait partie n'avait aucune proposition nette. La municipalité de Gilles II parlait, à un moment, de l'implanter à proximité du quartier saint Maurice sans même en avoir parlé aux riverains... De toute manière, rien n'était décidé puisque Gilles II et Jacques Lessard ne voyaient dans ce cas précis que dépenses et difficultés à convaincre les différentes personnes concernées (habitants, salariés de Kéolis et Kéolis elle-même).

En conclusion, Jacques Lessard, contrairement à ce qu'il a toujours voulu nous faire croire, n'est pas sérieux (terme qu'il affectionne particulièrement). Il ne sait faire qu'une chose : donner rigidement des leçons bien à l'abri derrière sa cravate.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article