Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Point 8 du conseil d'Amiens-Métropole du 4 février 2010 – Citadelle. Réalisation du projet d’implantation Universitaire. Concours de maîtrise d’œuvre. Jury. Désignation.

6 Février 2010 , Rédigé par Cédric Maisse

 On retrouve une nouvelle fois la citadelle, un véritable feuilleton...

Il n'est pas question ici de répèter un argumentaire déjà entendu.

Nous voulons juste expliquer que notre vote se doit d'être en cohérence avec nos avis précédents.

On nous a dit en commission que le projet serait difficile à mettre en oeuvre. J'ai corrigé cette phrase en disant qu'il était plutôt périlleux.

En effet on prévoit la fin des travaux pour 2014.

Les collectivités territoriales, la Région, le conseil général et Amiens Métropole auront-elles encore les ressources nécessaires pour financer ce projet immense devant lequel même Gilles de Robien reculait ?

Vous m'avez invité à plusieurs reprises, M. le président, à me rapprocher des universitaires pour évoquer ces questions. Et voici par exemple une motion votée à l'unanimité par le conseil de gestion d'histoire-géographie :

 

« Le Conseil de gestion de la Faculté d’histoire et de géographie a pris connaissance de l’état d’avancement du projet Citadelle. Sans nier l’intérêt de grouper en centre ville les facultés des secteurs Humanités et Sciences humaines et sociales, il s’inquiète vivement de la diminution du nombre des amphithéâtres par rapport à l’existant sur le campus, de la capacité des salles prévues pour la faculté d’histoire et de géographie, du déménagement seulement partiel de la bibliothèque universitaire et des incidences pour la vie étudiante du report en phase 2 de la construction de locaux de vie étudiante et de locaux de restauration. Il demande que le projet soit amélioré de manière à répondre à ces inquiétudes et que cette réalisation de 163,3 millions d’euros ne conduise pas paradoxalement à des conditions de travail et d’études moins satisfaisantes. »

 

On voit que le projet n'est pas rejeté mais il suscite des interrogations légitimes.

Et nous continuons de penser que l'investissement de tout cet argent servirait de manière plus utile ailleurs.

Enfin, je présume que Jacques Lessard va approuver une nouvelle fois ce projet. Comme moi, il appartient au parti communiste, je tiens donc à dire que je me désolidarise de son vote.

CONTRE : 2

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ghislain DAMERVAL 07/02/2010 12:18


Jacques Lessard communiste? C'est nouveau cela!