Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Point 6 du conseil municipal du 15 octobre 2009 – Autorisation donnée au maire à signer les marchés.

31 Octobre 2009 , Rédigé par Cédric Maisse

Gestion et exploitation de 6 parcs de stationnement public en ouvrage : Amiens 2, Centrum, Jacobins, Trois Cailloux, Saint Leu, Perret : Appel d’offres ouvert VINCI PARK 1 276 328,00

92000 NANTERRE prix annuel forfaitaire
Le marché est passé pour une durée de trois ans, il est renouvelable deux fois pour une durée d’un an. Le prix annuel forfaitaire est révisable chaque année à la date anniversaire du marché.

 Cédric Maisse :

Je voudrais intervenir brièvement sur cette autorisation de marché. C'est un vaste gâchis, la SAGS n'a pas rempli toutes les obligations qu'elle devait. Alors revenir à Vinci alors que pendant longtemps, on m'a répondu à chaque fois que je disais que la SAGS cela n'allait pas, on me disait : « Vous êtes pour Vinci », alors que je n'étais pas du tout pour Vinci, j'étais pour défendre les droits des salariés et garantir l'usage qui était fait des parkings.

Ensuite, revenir à Vinci alors que l'on n'a pas arrêté de taper dessus, c'est un petit peu bizarre.

Ce qui m'interroge aussi : « quelles conditions vont avoir les salariés ? ». La plupart d'entre eux sont plutôt contents que Vinci revienne puisque cela leur permet de retrouver des avantages qu'ils avaient avant, leurs acquis sociaux en somme, sauf que maintenant il faudrait savoir sous quelles conditions : on ne sait dans quelles conditions revient Vinci. Vinci revient peut-être avec des exigences qu'il n'avait pas avant.

Ensuite, j'en reviendrai, et on va me dire que je me répète tout le temps, mais ce n'est pas grave, on pourrait envisager une régie directe c'est-à-dire avoir la pleine responsabilité de la gestion des parkings et, éventuellement, même créer des emplois.

Et ce que je demanderai, c'est d'avoir un vote séparé sur Vinci park parce que mon vote ne doit pas intervenir sur les autres lots comme « atelier et paysage »


Gilles Demailly au moment du vote :

Non je ne sépare pas. Je demande un vote. Vous ferez ce que vous voudrez, Monsieur Maisse, assumez vos responsabilités.

Commentaire : le refus de séparer un vote est incompréhensible. N'importe quel conseiller peut le demander. seulement Gilles Demailly manque extraordinairement de souplesse. Il refuse de s'adapter à une nouvelle situation.

F. Debeauvais, M.-H. Loew et C. Maisse
s'abstiennent.
ADOPTE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article