Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Point 5 du conseil municipal du 7 octobre 2010 : décisions du maire sur le stationnement payant à Sainte Anne

8 Octobre 2010 , Rédigé par Cédric Maisse

 

Je m'étonne que cette décision si importante concernant tout un quartier d'Amiens, le quartier Sainte Anne, ne fasse pas l'objet d'une délibération. La décision qui a été prise d'augmenter les tarifs de stationnement à Sainte Anne s'appuie sur une délibération du 27 septembre 2007. Nous sommes encore dans la continuité ! Une municipalité de gauche qui poursuit un projet de droite. On pourrait même dire à ce propos : la droite en rêvait, la gauche le fait. On sait bien que Gilles de Robien en faisant payer les gens pour la 2° voiture prévoyait d'étendre les taxes plus largement. On habitue les gens à accepter la taxation...

 

Monsieur le Maire, vous vous faites le champion de la démocratie participative. Vous dites souvent que les élus ne sont pas assez représentatifs et qu'il faut qu'ils aillent demander aux citoyens leur avis. Pourquoi ne pas l'avoir fait sur une décision aussi importante ?

 

Les habitants de sainte Anne n'ont pas eu droit à la concertation. Ce qui n'a pas été fait, nous l'avons fait. Nous sommes allés dans le quartier et nous avons eu 118 signatures s'opposant à votre décision avec les arguments suivants :

  1. 50 € par an pour pouvoir garer sa première voiture, 100 € pour la deuxième et 150 pour la troisième, cela a des conséquences sur le pouvoir d'achat des Amiénois. Au moment où la droite gouvernementale ne cesse d'augmenter les prélèvements et parle de rigueur, une municipalité de gauche en rajoute dans ce sens. Et cela étonne beaucoup de gens que nous avons rencontrés. N'oublions pas non plus l'impact de la crise et de l'augmentation du chômage.

  2. Les impôts locaux doivent servir à l'entretien de la voirie et à la régulation du stationnement. Vous voulez que tout service soit rentable : si cela coûte 50000 euros de surveiller et de réguler le stationnement du quartier, il faut que les habitants paient ces 50 000 euros. C'est une logique marchande qui nie celle des services publics. A ce compte là, il va falloir étendre le système aux quartiers voisins puis à toute la ville. Tout cela au nom de l'égalité entre tous les habitants ! Veut-on compenser ainsi la baisse des recettes due à la fin de la taxe professionnelle ? Si c'est cela, c'est se conformer aux volontés de Nicolas Sarkozy : tout retombe sur le contribuable.

  3. Où est la progressivité de la taxation ? Il faudrait au moins adapter la taxation aux revenus des ménages. Rien de tout cela n'a été envisagé. La mesure est appliquée brutalement, sans réflexion.

  4. Amiens propose une offre en transports en commun bien trop faible pour que l'on puisse se passer d'au moins 1 voiture. On nous parle de Pairs, Lyon, Lille. Ce sont de grandes villes qui proposent métro, tramway, bus... Il faut comparer ce qui est comparable.

     

On aurait pu trouver d'autres solution pour réguler le stationnement, une zone bleue par exemple comme cela se fait dans les communes de gauche du département. Manifestement cette piste a été écartée d'emblée.

 

INTERRUPTION DE SEANCE PAR LA MANIFESTATION DES COMMERCANTS DU CENTRE-VILLE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article