Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Point 16 du conseil d'Amiens-Métropole du 19 novembre 2009 – Exercice 2010. Débat d’orientation budgétaire.

22 Novembre 2009 , Rédigé par Cédric Maisse

Cédric Maisse :
La semaine dernière, un élu municipal de droite nous a dit qu'une ville qui vit c'est une ville qui investit. Je suis d'accord sauf que cet élu de droite fait partie de ceux qui soutiennent la suppression de la taxe professionnelle. C'est une contradiction que de dire qu'il faut investir tout en supprimant les sources d'investissement.

Je voudrais revenir sur la notion de dépenses de fonctionnement. Aujourd'hui on dit qu'il faut faire des économies sur les dépenses de fonctionnement et les maîtriser. Il faut faire attention à ne pas tomber dans le piège de l'austérité qui nous est posé par Nicolas Sarkozy et son gouvernement. C'est la notion même de dépenses de fonctionnement qu'il faut discuter. Cela peut être aussi un investissement c'est-à-dire qu'embaucher du personnel, c'est aussi un investissement. C'est une logique économique qui est connu depuis longtemps. Si on embauche des gens, ces personnes vont travailler, vont produire et dépenser sur notre territoire. Cela va nous rapporter en impôts mais aussi en consommation.

Embaucher nous permet d'éviter de faire des délégations de service public et j'ai passé beaucoup de temps ici à dire que les délégations de service public coûtent plus chers que de passer par une régie puisqu'il faut rémunérer les actionnaires.

Au mois de septembre, vous m'avez dit, Monsieur le Président, que je devais intervenir lors du débat d'orientation budgétaire au sujet de l'aide aux emplois. J'avais fait la proposition de baisser l'aide aux emplois aux entreprises, voire même de les supprimer pour les très grandes entreprises comme Procter & Gamble et d'affecter les sommes résultant de ces baisses de subvention à d'autres postes comme la culture.

Et puis, on pourrait créer nos emplois nous-mêmes plutôt que de les faire créer par les autres, surtout que, souvent, ces entreprises ont du mal à créer ces emplois ou n'y arrivent pas du tout, et on a du mal à avoir les remboursements ensuite.

Sur les équipements, on a parlé de la citadelle. Je pense qu'il y a d'autres équipements qui peuvent être mis en valeur notamment la 4ème piscine à l'ouest d'Amiens. J'ai calculé la construction d'une piscine, ce serait à peu près un coût de 5 millions d'euros. Avec le budget qu'on a là, on pourrait construire une piscine et la faire vivre pendant 40 ans. On pourrait faire le centre social sur Amiens-Métropole et lancer aussi le tramway qui est un projet urbanistique très important.

Enfin, je pose juste une question, quelles sont nos priorités puisque, finalement, le budget c'est une histoire de choix politiques. Est-ce que la priorité, c'est de mettre les étudiants en centre-ville, ou plutôt à la citadelle puisqu'elle n'est pas située au centre-ville, est-ce que c'est une priorité ou est-ce faire une piscine ou un tramway n'est pas une autre priorité.

Avec la disparition de la taxe professionnelle, il va falloir faire des choix. Est-ce que l'on ne peut pas discuter des priorités puisqu'en plus l'enseignement supérieur ne fait pas partie expressément des compétences de la métropole alors que la piscine, le centre social et le tramway en font partie.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article