Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Ne rien faire, c'est être complice...

22 Février 2015 , Rédigé par Cédric Maisse

La JC de la Somme a réussi le tour de force d'analyser la situation politique à un mois des élections départementales sans parler de l'Aube nouvelle. C'est de l'aveuglement pur et simple. Comme si le fait de parler du journal et de son équipe équivaudrait à les valoriser. Dans ce cas, la JC ne devrait pas parler du PS... Tout cela est dans la tradition du PCF d'antan où s'était instituée l'idée que le mot prononcé rendait la chose existante. Cela relève d'une pensée régressive qui consiste à ne pas parler du diable afin qu'il n'apparaisse pas. C'est infantile.

En outre il y a des expressions malheureuses comme "'elle n'a pas la prétention de gérer des électeurs" : les électeurs ne sont pas des produits de consommation ou des actions financières, ce sont des citoyens qu'il s'agit de convaincre.

Quant à réduire un différend politique à des questions de personnes, c'est évidemment une façon de ne pas regarder la réalité en face : le fond est bien politique et tout repose sur la question de la soumission au PS ou non. La JC de la Somme adopte la posture du donneur de leçon qui se veut au-dessus de la mêlée. Elle a en fait choisi son camp en ne faisant rien. Par conséquent, elle prend parti en laissant faire la direction du PCF de la Somme. C'est un manque de courage évident alors que d'autres ont vu l'intérêt de nous rejoindre pour recomposer un Front de gauche sans un PCF qui trahit les intérêts du peuple dans son alliance avec le parti de Hollande-Valls-Macron. Ce manque d'audace témoigné par la jeunesse communiste de la Somme est très inquiétante pour l'avenir.

Ne serait-ce finalement qu'une organisation de recrutement pour la formation de futurs apparatchiks ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article