Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Malaise au groupe communistes et citoyens

25 Mars 2011 , Rédigé par Cédric Maisse

groupe-communiste01.jpgCe matin, je passe à la mairie pour aller chercher mon courrier d'élu municipal. Je passe devant le local de notre groupe, le groupe communistes et citoyens. Et là, j'ai la surprise de voir que trois noms n'y sont plus. Ceux de Fabienne Debeauvais, d'Helena Loew et le mien. Effacés. Vulgairement, au correcteur. Une impression bizarre, comme si nous n'avions jamais existé et, en même temps, les vides qui demeurent montrent qu'il y avait d'autres personnes. On efface mais en même temps on montre bien qu'il y a eu sanction.

Le geste montre une certaine paresse. On n'a pas pris la peine de taper un document au propre à l'aide d'un logiciel de traitement de texte. On ajoute un nom sur un autre, on laisse une ligne blanche. Le nom de l'attachée de groupe qui est partie depuis un an et demi est encore inscrit comme si ce fantôme avait plus d'importance que nos présences réelles.

La personne qui a fait cela (il s'agit sûrement du président du groupe) fait penser à ces personnages inquiétants que l'on trouve dans les romans de Kafka qui mêlent la bêtise à la paresse pour imposer leurs décisions absurdes à un Joseph K. qui tente de comprendre et d'agir rationnellement. Ils n'ont pas le courage de montrer leur visage. Ils se cachent en utilisant un langage qui n'a pas de sens. Pourquoi ne veut-il pas nous annoncer clairement les choses ? Il n'en a pas le courage.

En tout cas, ce geste d'effacement dénote un malaise que nous envoie violemment à la face celui qui l'a fait. Le déni de nos existences est ici affirmé de manière si ostentatoire qu'il est inquiétant. Cela va au-delà du refus de débattre et d'échanger des points de vue différents.

Il est évident que le président du groupe communistes et citoyens n'a pas rompu avec des pratiques staliniennes qu'il prétend avoir rejetées. Et s'ils les rejettent, c'est pour pouvoir mieux nous les appliquer en apparaissant ainsi comme quelqu'un d'irréprochable qui pourra même se payer le luxe de jouer les martyrs si on l'accuse de quoi que ce soit.

Enfin, il y a aussi de la hâte. A peine la trêve des cantonales passée (le second tour n'est même pas derrière nous) que l'on passe à l'acte comme si c'était une priorité essentielle. C'est juste lamentable...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Anatole 27/03/2011 13:41


Certes, mes idées politiques sont radicalement opposées aux votres, cela ne m'empêche pas de découvrir avec stupeur et effarrement ce que vous écrivez...
C'est hallucinant... beaucoup de rumeurs circulent sur la mauvaise ambiance et le sectarisme de l'équipe municipale mais là ça dépasse tout... et surtout l'entendement et le bon sens, les valeurs
de la démiocratie et la simple considération...
courage à vous !!!