Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Les médias soutiennent le PS

18 Mars 2014 , Rédigé par Cédric Maisse

Depuis quelque temps, les journalistes se font encore moins journalistes qu'avant et de plus en plus manipulateurs d'opinion. Ils ont oublié depuis longtemps que leur mission première est d'enquêter pour informer et éclairer les citoyens. Mais écrire cela aujourd'hui relève plus du rêve voire de l'utopie. Il ne reste plus grand monde pour croire que les médias, surtout ceux qui traitent de l'information locale, font des enquêtes. Ils cherchent surtout à ne pas froisser les notables...

Ainsi le Courrier Picard voit sa ligne éditoriale devenir incohérente. On peut trouver une page critiquant la gestion calamiteuse de la mairie PS juste à côté d'une autre où on fait l'éloge de Thierry Bonté ! Comme si le candidat PS n'était pas vice-président aux transports ! C'est absurde. Et le plus grave, c'est que cela rend le journal illisible. Pourquoi tient-il tant à défendre les intérêts du PS ? Pression de l'État à travers les aides à la presse ? Intérêts partagés avec Keolis ? On le saura peut-être un jour...

La palme du jour revient pourtant à France bleu Picardie. Jamais elle n'aura organisé de débat entre les candidats. France 3 Picardie l'a fait mais il faut croire que la radio locale n'a pas de salles assez grandes pour accueillir les différentes têtes de liste.

France bleu Picardie nous méprise. Elle invite mercredi le candidat FN, jeudi celui du PS et vendredi celui de droite en direct à 8 H 10 sur ses ondes. C'est exactement l'ordre d'importance donné par le sondage très contestable d'IPSOS. Comme nous ne ferions qu'un faible score, nous sommes oubliés ! Pourtant notre liste comprend 3 conseillers municipaux sortants et un conseiller général mais elle n'a pas droit au direct à une heure de grande écoute. Nous ne pouvons avoir que quelques enregistrements, des miettes en somme. La règle de l'égalité du CSA est sciemment pervertie par la rédaction de France bleu Picarde sur la foi d'un sondage fait sur 600 personnes ! Si tout est fait, à quoi bon voter ? À quoi bon se présenter ? Il suffit de fournir le discours attendu par les manipulateurs d'opinion qui vont faire la leçon ensuite aux électeurs qui s'abstiennent. On pourrait presque émettre l'hypothèse que les « journalistes » préfèrent l'abstention au vote pour la liste de l'Aube nouvelle.

En réalité ils jouent un jeu dangereux. Comme ils ont choisi de soutenir Thierry Bonté, un de leurs collègues qui a l'avantage d'être représentant du PS c'est-à-dire de l'État qu'ils servent, ils ont choisi d'affaiblir la droite. Cela ne peut se faire qu'en permettant au FN d'être au plus haut. D'autre part, il ne faut pas que notre liste ait un score trop élevé car elle affaiblirait leur poulain favori Thierry Bonté. Cette manipulation grossière se traduit dans le sondage. Les journalistes fabriquent leur opinion publique pour ensuite s'appuyer dessus pour justifier leur censure. Et le pire c'est qu'ils croient à leur propre manipulation.

Nous espérons que les électeurs ne se feront pas prendre à ce piège. Tout converge. Le PS colle des affiches appelant au vote utile et un sondage confirme cet appel en nous mettant si bas que notre liste devient négligeable. Si nous étions réellement si bas, pourquoi la mairie ordonne-t-elle de passer au kärcher nos affiches ? Pourquoi les militants PS seraient-ils aussi agressifs avec nous ? Et enfin pourquoi serait-il aussi important de nous censurer ?

Seul le verdict des urnes peut prouver notre bonne foi mais ce verdict est, en partie, déterminé par les médias eux-mêmes qui font passer sur leurs ondes qui ils veulent et quand ils veulent et ce en dépit du CSA. France bleu Picardie a choisi d'éviter tout débat contradictoire entre les candidats certainement parce que Thierry Bonté n'en sortirait pas avantagé. Ensuite la radio nous refuse le direct sur la foi d'un sondage contestable alors que nous avons effectivement une réelle représentativité confirmée par nos mandats et notre action sur le terrain.

France bleu Picardie préfère donc laisser parler le FN et nous imposer le silence. Elle préfère donner foi à un sondage plutôt qu'au résultat du suffrage universel qui nous a élus et à notre campagne de terrain.

Ce sont donc bien les médias qui servent de carburant à l'abstention et nous condamnons avec vigueur leurs manipulations qui ont pour but de décourager ceux qui osent s'écarter de leur vision conformiste. La réalité du pouvoir politique est plus entre leurs mains que dans celles des représentants du peuple. Cela se vérifie tous les jours au local comme au national. Nous ne voulons pas être leurs marionnettes et ils nous le font payer par le silence qu'ils tentent de nous imposer...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article