Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

"Les chiens aboient, la caravane passe"

5 Octobre 2013 , Rédigé par Cédric Maisse

Au nom de qui Monsieur Beuvain s'exprime-t-il dans le Courrier Picard de ce jour ? C'est Éric Lecossois qui est depuis longtemps le secrétaire de la section PCF d'Amiens. C'est donc lui le porte-parole des communistes amiénois et non Laurent Beuvain. Il faudrait que ce dernier apprenne qu'il n'est pas propriétaire du PCF et encore moins du Front de gauche.

Monsieur Beuvain est surtout attaché du groupe Front de gauche au Conseil général de la Somme. Il travaille, entre autres, pour Claude Chaidron et Gérald Maisse. Il doit donc faire preuve d'une certaine réserve à l'égard de ceux pour qui il travaille. Ces 2 conseillers généraux vont à la rencontre des habitants, tiennent des permanences, font des déclarations publiques... Il est normalement bien placé pour le savoir. Et ces 2 élus ne travailleraient pas pour le PCF qui est membre du Front de gauche ?

Quant à moi, j'en ai assez que l'on mette en doute mon engagement. Sans cesse ce monsieur me demande des comptes alors que le militantisme relève du bénévolat. La politique n'est pas un métier comme il semble l'avoir oublié. Donc il faut sans cesse lui rappeler qu'il est légitime que, à certaines périodes, pour des raisons personnelles ou autres, on ne soit pas sur le terrain.

Il est naturel pour ce genre d'esprits mesquins de chercher à exclure les gens pour de fausses raisons surtout quand ils ont bien conscience qu'ils ont tort au niveau politique. Ils restreignent le débat sur des questions d'appareil et de places sur une liste. Les convictions et la représentativité de chacun sont jetées aux oubliettes. Monsieur Beuvain se prend pour un patron devant lequel chaque communiste doit rendre des comptes de son action. Mais lui que fait-il en dehors de cracher son venin sur ceux qui contrarient sa ligne politique d'alliance systématique avec le PS ?

Dans les faits, c'est monsieur Beuvain qui est opposé à la démarche du Front de gauche. Pour les élections régionales de 2010, il défendait son ami O. Chapuis-Roux qui voulait absolument être réélu, ce qui passait forcément, d'après lui, par une liste commune avec le PS dès le premier tour. À cette occasion, nous avions réussi à mettre monsieur Beuvain en minorité au comité de section PCF d'Amiens ce qui a entraîné sa première démission du poste de premier secrétaire. O. Chapuis-Roux a choisi de se présenter tout de même avec le PS au premier tour sous les couleurs du MUP de Robert Hue malgré l'avis de son parti, le PCF membre du front de gauche. Et il est toujours membre de la section PCF d'Amiens ! Il a oeuvré contre le Front de gauche qui, à cause de cela, n'a pas eu de représentants au Conseil régional, Claude Gewerc ayant dit au moment des négociations qu'il avait déjà des communistes (avec notamment O. Chapuis-Roux) sur sa liste.

Monsieur Beuvain joue la carte de la collaboration avec un PS qui pratique une politique anti-sociale d'austérité. C'est son droit mais nous devons pouvoir défendre un autre avis. Nous sommes membres du PCF, donc du Front de gauche. Nous avons tout autant le droit de parler en son nom que lui.

Enfin, à la fin de la réunion du lundi 23 septembre, un membre de la Gauche Unitaire est venu me voir pour me dire que c'était la première fois que Jacques Lessard était présent à une réunion du front de gauche. Monsieur Beuvain va-t-il avoir l'audace de demander à notre honorable adjoint aux finances de rendre des comptes sur son militantisme ?

Tout cela est bien mesquin par rapport à la démarche d'un Front de gauche qui tente de fédérer les énergies de tous ceux qui veulent lutter efficacement pour le progrès social.

Prenons un dernier exemple. En tant qu'élus et rédacteurs de l'Aube nouvelle, nous défendons l'idée de mettre en place la gratuité dans les transports en commun amiénois. C'est dans le programme du Front de gauche. Que font les élus du groupe « communistes et citoyens » en assemblée quand on évoque la question et que l'on subit le mépris de G. Demailly ? Rien.

Ce sont les faits et les votes qui parlent. Monsieur Beuvain ne s'est jamais opposé, dans les faits, aux décisions anti-sociales de la majorité actuelle.

Nous, nous avançons, nous sommes déjà allés à la rencontre des habitants du quartier Saint Maurice le jeudi 3 octobre. Donc on ne peut que terminer ce mot qu'avec cette citation  : « Il est des adversaires politiques qui sont sans cesse à l'affût de ce qu'ils croient de nature à atteindre les hommes qu'ils guettent. Ils furètent, dans tous les coins. Ils ne reculent devant aucune petitesse. « Les chiens aboient. La caravane passe, » dit-on de l'autre côté de la Méditerranée. — (Joseph CaillauxMes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mentaliste, Dead Zone... 17/10/2013 11:17

Bonjour,

Cédric c'est quoi une "gauche Amièmoise" dixit commentaire de Derrick ?

Merci à l'avance

Bien à toi

derrick 17/10/2013 08:13

Monsieur,
Et vous qui vous plaigniez de devoir vous justifier! Ne faisant pas partie de votre "famille", je ne tenais pas à ce que mon nom apparaisse, et j'ai simplement pris le pseudo de mon adresse mail,
qui existe depuis mes 13 ans. J'espère que cette grave erreur me sera pardonnée. Mais peut-être était-ce plus facile pour vous de répondre à ce détail sans intérêt plutôt qu'au reste?
Je ne me laisserai pas entraîner plus loin dans la bassesse. Je vous demande juste d'arrêter de critiquer tout, tout le temps et tout le monde, car vous ne faites du mal qu'à la gauche
amiénoise.
Cordialement.

Cédric Maisse 17/10/2013 23:23



Si vous voulez être pris au sérieux, utilisez donc votre vrai nom.



derrick 15/10/2013 10:21

Madame,
j'ai eu l'occasion de participer à quelques réunions ouvertes et le moins que l'on puisse dire, sans vouloir vous offenser, c'est que vous n'engagez pas à la discussion! Je ne vous ai jamais vue
"ouverte" au débat. La critique c'est bien, la proposition c'est mieux. Et en restant bloqués sur des problèmes aussi vieux que ce que vous citez, vous ne risquez pas d'avancer...
D'autre part je ne pense pas que les communistes amiénois soient responsables des campagnes d'affichage du PCF. Vous confondez également ici polititique locale et politique nationale. Vous vous
appropriez aussi les grandes valeurs du communisme; les paroles ne suffisant pas, j'espère que vos actes suivent, sur le terrain, comme les militants que je connais.
Cordialement.

Cédric Maisse 15/10/2013 22:15



Voilà le personnage principal de la série la plus ringarde du monde qui vient polémqiuer ici... C'est un bon choix, ce nom d'expert en vieux problèmes bloqués résolus par de lentes enquêtes
ennuyeuses...



Guilaine Maisse 14/10/2013 18:36

La direction amiénoise du PCF,noyautée par des élus se prenant pour des notables infaillibles,déteste qu'on lui rafraîchisse la mémoire, en évoquant par ex. les tricheries de 2008 lors de
l'élection du comité de section qui ont conduit à la nomibation d'un imposteur.Elle supporte si peu le débat d'idées qu'elle exclut un membre démocratiquement élu, alors qu'elle ne s'indigne pas
que chez l'un de ses membres le lancer de pot de fleur se substitue au débat d'idées.
"le comité de section en ce moment ne fait QUE ça débattre des municipales". c'est bien là le problème. Au lieu de se battre contre le capital et la politique de droite de Hollande et Valls, le PCF
est obnubilé par les élections et ses postes d'élus.C'est hautement révolutionnaire, tout comme cette affiche ridicule "je suis communiste, ça fait du bien"
L'absence de véritable projet communiste et l'alliance avec le PS ( qui veut casser notre système de retraite)empêcheront l'émergence d'une force politique capable de mobiliser les travailleurs (
terme qu'on entend de plus en plus rarement comme le mot capitalisme )
Le parti communiste n'est pas l'Eglise catholique, on se doit d'y discuter et de poser les questions clairement. Sinon les voix contestataires se tourneront ailleurs et ce ne sera pas le résultat
de la fatalité, mais de l'inertie et de la paresse intellectuelle.

Marine 12/10/2013 20:18

Monsieur,
Vous aurait-t-on donc empêché d'adhérer au PCF??? Moi en tout cas je n'y ai pas adhéré pour assister à des querelles ridicules et infécondes (et les attiser ne risque pas d'améliorer les choses)
débutées visiblement bien avant mon arrivée et qui se poursuivent malgré les mains tendues (je ne me permets bien sûr de ne parler qu'en mon nom, mais chacun sait je l'espère ce qu'il en est
vraiment). Tout cela ne fait que nuire au Parti et il est bien dommage que ce ne soit pas une évidence pour tout le monde.
Cédric, c'est justement pour cela que j'ai quitté une de mes premières réunions: les engulelades que je ne comprends pas et qui ne font rien avancer m'exaspèrent. Depuis j'ai eu l'occasion de me
rendre compte par moi même des comportements de chacun... Il me parait néanmoins indispensable de préciser que je ne fais aucun "jugement", simplement des constats. Et je ne suis qu'une adhérente
qui participe du mieux possible à la vie de son Parti, c'est-à-dire militant aussi souvent que possible (nous avons TOUS une vie en dehors du Parti) et payant ses timbres au prorata de son salaire.
J'ajouterai que le comité de section ne fait QUE ça, débattre des municipales, en ce moment; encore une fois donc tu fais de la désinformation. Tu as changé d'avis?? Très bien alors, on est
d'accord! Quand bosse-t-on (sereinement) tous ensemble?? Tu es allé tellement loin dans la provocation et le dénigrement que je crains que ce ne soit plus possible. Je tiens pourtant ce discours
depuis mon adhésion il y a quelques années, mais visiblement les calomnies t'intéressent plus que le bien-être de mon (notre?) Parti...