Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

La liberté d'expression et l'encouragement à l'autocensure. Et du sens du mon engagement.

10 Février 2015 , Rédigé par Cédric Maisse

La vie politique locale est d'un ennui insondable. Elle se limite le plus souvent à des bisbilles entre personnalités. Personne n'ose critiquer les options politiques des uns et des autres. Et, quand par miracle, cela a lieu, il faut le faire sur un mode sérieux voire compassé.

On accepte l'humour, quoique cela devient de plus en plus difficile, au niveau national. On est habitué aux caricatures de F. Hollande, de N. Sarkozy, etc... Pourquoi est-ce impossible au niveau local ? Les élus locaux sont-ils intouchables ? Seraient-ils des demi-dieux inaccessibles à la dérision ?

Je suis sidéré que, dans mon propre camp, certaines personnes désapprouvent mes publications qui restent, somme toute, gentillettes. Je ne leur demande pas d'être solidaires des images que je produis. Je devrais donc me taire parce que cela ne leur plaît pas ? De quoi ont-ils peur ? De la réaction des électeurs ? De se faire enguirlander par les élus locaux visés ?

Je ne ferai pas dans le politiquement correct. Tout cela m'ennuie. De fait cela ennuie aussi les électeurs qui en ont assez des discours convenus servis à longueur de tracts avec un style ampoulé et des images genre publictés de magazine avec des photos au flash et des mises en scène grotesques. Pourquoi les citoyens ne vont-ils plus jusqu'aux urnes ?

J'ai l'ambition, mais je me rends compte à présent qu'elle est peut-être démesurée, de changer un petit peu les mentalités. C'est le rôle d'un acteur politique, non ?

J'ai fait mes montages photos tout le long de la campagne des élections municpales en 2014. Personne ne m'a rien dit. Aujourd'hui, l'esprit de sérieux devient envahissant tout cela parce qu'on entre en période électorale...

Mon but n'est pas de dire à l'électeur ce qu'il veut entendre, ça c'est de la démagogie. Mon but est de le réveiller pour qu'ils prennent conscience des injustices et des inégalités que nous subissons dans la vie quotidienne. En cela je le respecte plus qu'en concevant des tracts passe-partout que moi-même je ne lirais pas si on me les donnait.

Donc si je dois arrêter de produire mes détournements d'images de propagande (qui deviennent envahissantes avec le développement des réseaux sociaux), il vaut mieux que j'arrête la politique. Je préfère être seul à porter ma petite voix plutôt que de me taire car cela serait me trahir moi-même.

Enfin, je pense faire déjà pas mal de concessions mais je ne vais pas en faire au point de ne plus rien publier. Je trouve dommage d'ailleurs de devoir écrire un tel billet... C'est très décourageant et démontre que nous avons encore fort à faire pour faire vraiment de la politique à l'échelle locale.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article