Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

La fin du chèque naissance de 150 euros à Amiens

26 Février 2012 , Rédigé par Cédric Maisse

 

Fabienne Debeauvais a tenté en vain de faire retirer de l'ordre du jour cette délibération. Elle a essayé d'avoir au téléphone L. Beuvain, président du groupe communistes et citoyens. Elle lui a laissé un message. Il n'a pas répondu. Elle a contacté le cabinet du maire. Il n'a pas répondu. Quand, en conseil municipal, elle a pris la parole, elle a commencé par signaler ces faits très importants. Le maire ne respecte pas toutes les composantes de sa majorité.

Ensuite, c'est Maria-Helena Loew qui a mis en lumière la manœuvre du maire. Le budget des chèques naissance représente la somme de 300 000 euros par an. Ces chèques sont donnés sans conditions. Tout le monde peut le toucher, même les sans-papiers. Il a un montant de 150 euros ce qui n'est pas du luxe quand on sait ce que coûtent les articles de puériculture. En plus, Amiens n'est pas une ville riche. La plupart de ceux qui touchent ce chèque en a bien besoin. Il a aussi l'avantage que l'on n'a pas à le demander au titre d'une aide d'urgence, ce que beaucoup de monde renonce à faire, par ignorance du dispositif, par fierté ou pour toute autre raison...

300 000 euros par an, 150 euros par naissance, cela fait 2 000 naissances par an à Amiens. « L’humain d'abord » avait proclamé la gauche unie et solidaire à Amiens aux élections municipales de 2008. Et là, elle se met à mépriser les plus jeunes d'entre nous. Accueillir les plus petits d'entre nous avec un chèque, quelle idée ! L'an prochain, Gilles Demailly, pour faire encore des économies, supprimera peut-être les paniers de Noël destinés aux Amiénois de plus de 75 ans... Mais, chut, ne lui donnons pas cette idée !

En conseil municipal, la mesure a été annoncée comme progressistes. Les 300 000 euros vont être versés au CCAS. Nous avons regardé le budget du CCAS pour l'année 2012 : il gagne 89 000 euros seulement :

« - Oui, j'ai décidé, a dit la maire, de verser 1/3 de la somme seulement. »

Où va le reste ? Il ne nous l'a pas dit. En tout cas il nous a pris pour des niais incapables de mettre à jour ses petites manœuvres destinées à faire des économies de bouts de chandelle sur le dos des petits Amiénois de 2012 et des années suivantes.

Les élus communistes F. Debeauvais, M.-H. Loew et C. Maisse ont voté CONTRE la fin des chèques naissance. Les 2 groupes de droite aussi.

Le Courrier Picard n'a rien dit de tout cela. Sans doute que pour ce quotidien, la somme de 150 euros est négligeable. Parler de cela, c'est faire beaucoup de bruit pour rien. On se demande parfois pourquoi un journaliste vient passer sa soirée sur les bancs du public. On ne vit pas du tout les mêmes choses. Mais, tout de même, une délibération qui rencontre l'opposition de 15 conseillers municipaux ! Et sur une question qui concerne de près la natalité des Amiénois ! Que dira la gauche amiénoise si la droite gouvernementale veut soumettre les allocations familiales à la fiscalité ou les donner en fonction des revenus des ménages ? Elle pourra seulement dire :

« - Nous, c'est plus simple, on a tout supprimé ! Et cela, sans débat et sans que la presse locale n'en dise un mot !»

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article