Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

La direction de la CFT et Amiens-Métropole ne sont pas responsables de la situation qui a mené à la grève.

3 Novembre 2010 , Rédigé par Cédric Maisse

Quelques remarques sur l'article du Courrier Picard de ce jour (mercredi 3 novembre 2010) :

 

José Emile Fernandes, le nouveau directeur de la CFT, le troisième en deux ans, ne nie pas ces difficultés : « Nous avons une délégation de service public de la Ville de trois ans seulement. En trois ans, on ne peut pas faire venir des cadres de haut niveau. On ne peut pas non plus refaire un réseau comme celui d'Amiens qui est ancien, rapiécé, inefficace ».

 

Le directeur admet qu'il n'embauche pas de cadres pour faire fonctionner correctement son entreprise. Il le dit cyniquement. Cela ne vaut pas le coup pour une délégation de service public si courte... Donc ce n'est pas la faute de l'entreprise mais d'Amiens-Métropole.

 

« On a découvert qu'on devait renouveler la délégation de service public fin 2008. Or, il nous aurait fallu dix-huit mois pour prendre correctement une telle décision. C'est pourquoi on a choisi une délégation d'une durée de trois ans seulement », explique Thierry Bonté, conseiller municipal et vice-président à Amiens métropole.

 

Réponse de Th. Bonté : Nous ne sommes pas responsables de cet état de fait. Personne n'est responsable de rien ! 

Nous (F. Debeauvais, M.-H. Loew et moi) avions demandé un report de la décision d'octroyer la délégation de service public à la CFT en assemblée en décembre 2008. L'exécutif avait refusé en disant que ce n'était pas possible.

 

Seuls les grévistes ont une attitude responsables dans cette affaire. ils veulent que les transports collectifs fonctionnent correctement à Amiens.

 

Les médias tentent de minimiser les responsabilités de la direction de l'entreprise en  insistant sur les oppositions entre les syndicats. Comme d'habitude ils ont la tentation de faire grandir le ressentiment des usagers contre les grévistes comme ils ont tenté de le faire au début de la grève en juin dernier. Et, à chaque fois, nos communiqués (qui sont confirmés par les propos tenus plus haut par la direction de la CFT et Th. Bonté) ne cadrent pas avec cette ligne éditoriale.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article