Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

La dérive droitière du "socialiste" Thierry Bonté

4 Février 2014 , Rédigé par Cédric Maisse

Cela fait quelque temps que l'on nous annonce la venue de J.-B. Grubis, ancien conseiller municipal délégué de G. de Robien, sur la liste du PS amiénois. À celle-ci pourraient s'ajouter celle de F. Compagnon et le soutien de J.-C. Oger, deux élus de l'opposition de droite amiénoise. Pourquoi une telle attirance réciproque ?

La droite « centriste » est naturellement séduite par un PS qui a pratiqué une politique d'austérité qui correspondait à ses vœux, il est donc normal qu'elle soutienne Th. Bonté.

Le PS, lui, sait qu'il est en train de perdre l'électorat de gauche qui se retrouve plutôt sur les propositions de notre liste « l'Aube nouvelle : Amiens combat l'austérité ». Il a donc choisi la fuite en avant en tentant de séduire l'électorat de la droite dite modérée incarnée par G. de Robien dont le dauphin déchu était H. de Jenlis.

Ce calcul est moralement indéfendable. Le PS tourne le dos aux intérêts des Amiénois qui votent régulièrement à gauche aux différentes échéances. Il veut s'allier avec une partie des forces politiques antisociales que nous avions battue aux élections municipales de 2008.

Le malaise est palpable parmi les militants socialistes qui ne comprennent pas cette stratégie suicidaire.

Quant au PCF, jusqu'où iront ses élus pour garder leur siège ? En 2008, le PCF amiénois avait affirmé qu'il se retirerait de la liste de G. Demailly si ce dernier nous imposait la présence du MODEM. Par conséquent, G. Demailly avait renoncé à ce projet contre-nature. Th. Bonté suit aujourd'hui ce mauvais exemple et nous sommes les seuls à lui rappeler qu'il est censé être de gauche !

 

Décidément voter pour la liste présentée par l'Aube nouvelle et le PG est le seul moyen efficace pour qu'Amiens soit vraiment gérée par la gauche.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article