Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Est-il possible de travailler ensemble au sein du Front de gauche amiénois ?

31 Mars 2014 , Rédigé par Cédric Maisse

Nous allons tenter de répondre à la longue lettre ouverte que nous a envoyée un sous-groupe d'ensemble, un nouveau courant fondé récemment au sein du Front de gauche. Encore une fois nous voilà mis en accusation. Cette fois ce n'est plus le PS... Qu'est-ce que c'est que cette manière de faire ? Pourquoi devons-nous toujours nous justifier ? Qui sont-ils pour réclamer des comptes ? S'il y a discussion, elle doit avoir lieu à partenaires égaux et non sous forme de procès...

1) S'adresser aux « dirigeants de l'Aube nouvelle » montre que nos interlocuteurs ne savent pas comment nous sommes organisés. Je me suis demandé qui c'étaient ces dirigeants. Je suis directeur de publication et rédacteur mais ensuite... Nous avons l'habitude de décider en réunion avec l'ensemble de nos militants. Passons... J'ai beau dire cela, on m'imagine toujours en autocrate. Et plus je dirais le contraire, plus on le croira, alors je ne dis plus rien.

2) L'Aube nouvelle souhaite intégrer le Front de gauche en tant qu'association mais, en réalité, elle y est déjà puisque ceux qui en forment le noyau sont membres du PCF avec quelques adhérents du PG.

3) Notre démarche politique suit celle du Front de gauche. Sur notre liste, il y avait 4 membres du PCF et 2 du PG. Tous les autres candidats font partie d'association ou n'ont aucune affiliation. L'idée du Front de gauche n'est-elle pas de faire participer tous ceux qui adhèrent au projet de société de cette organisation politique ? Mais cela ne semble pas s'appliquer à nous car nous sommes a priori soupçonnés de manœuvres politiciennes.

4) Le bilan de la municipalité sortante n'est pas fait. On parle du PS comme d'une entité qui n'a pas d'actions politiques réelles. Nous ne raisonnons pas ainsi. Nous partons avant tout de nos convictions. Si le PS, le PCF officiel amiénois illégitime, les Verts, les radicaux... votent des privatisations, nous votons CONTRE sans autre considération que notre analyse rationnelle de la décision. Ainsi la privatisation complète des bus dès la fin 2008 a entraîné une baisse de la qualité du service et une augmentation des tarifs. Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres. Selon la lettre d'Unitaire(s), nous aurions eu tort car selon ce courant politique, la débâcle du PS entraînerait celle du Front de gauche. Donc nous sommes selon eux responsables de la débâcle actuelle du PS à Amiens ! Une telle hypothèse est irrecevable. C'est l'austérité pratiquée par le duo Demailly-Lessard qui a entraîné l'impopularité de la gauche amiénoise qui n'a plus de gauche que le nom !

5) L' « enjeu n'est pas de porter le débat auprès des socialistes » qui nous méprisent et refusent de nous écouter en nous traitant d'irresponsables. Non il faut s'adresser aux électeurs et notamment à ceux qui s'abstiennent car ils sont insatisfaits du bipartisme promu pas les médias dominants.

6) Si nous avions été plus nombreux pendant la campagne nous aurions peut-être pu convaincre plus d'électeurs de sortir de l'abstention pour nous rejoindre. Nous aurions peut-être aujourd'hui un groupe Aube nouvelle, Front de gauche à la mairie, mais si cela avait été le vœu d'Unitaire(s) ses militants nous auraient rejoints. Or cela n'a jamais été le cas.

7) Le mot avant-garde est avancé. Qu'est-ce que cela veut dire ? Nous aurions ainsi des pratiques ringardes. Tout dépend du sens que l'on met dans le mot avant-garde. Que doivent faire ceux qui ont une conscience des inégalités et des injustices générées par le système capitaliste ? Ils doivent se taire pour ne pas être taxés d'avant-gardisme ?

8) Nous rejetons toute personnalisation du pouvoir. C'est le système politique et médiatique qui crée cela. Bien sûr que l'Aube nouvelle n'est pas le Front de gauche sur Amiens. Seulement nous avons créé une dynamique conforme à la philosophie du Front de gauche : indépendance par rapport au PS, propositions allant dans le sens du progrès social (bus gratuits, premiers mètres cube d'eau gratuits...) et participation de militants venus de tous horizons. Cela ne compte pour rien aux yeux d'Unitaire(s).

9) Tout ce que nous avons fait est méprisé. Les 14 numéros de l'aube nouvelle comptent pour zéro. Notre action est assimilée à un hold-up politicien sur le Front de gauche. Nous ne sommes pas dignes de faire partie du Front de gauche. Il est vrai que c'est mieux de travailler avec un premier adjoint qui n'a jamais pris position sur les mesures antisociales de la mairie de 2008 à 2014.

10) Qu'a fait la gauche unitaire pendant toutes ces années ? Jamais elle n'a aidé l'Aube nouvelle et les élus communistes qui dénonçaient les effets de la politique d'austérité sur notre Ville. Non il fallait garder le silence pour ne pas gêner les autres élus communistes qui n'étaient là que pour aller à la soupe ou pour prendre des poses de notable pétendûment sérieux.

En conclusion, nous ne refusons jamais de discuter mais il s'agit de définir les bases de cette discussion. Nous n'avons de compte à rendre à personne. Nous sommes libres. Et les membres de l'Aube nouvelle qui appartiennent au PCF sont au Front de gauche, il n'est donc pas besoin de discuter là-dessus.

Ce qui nous intéresse plutôt, c'est l'organisation de la campagne des élections européennes qui commencent tout de suite après celles des municipales. Créons les conditions pour travailler ensemble.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article