Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Compte-rendu du Conseil municipal d'Amiens du jeudi 19 septembre 2013

21 Septembre 2013 , Rédigé par Cédric Maisse

Décisions du maire

Parmi les nombreuses décisions prises par le maire et présentées pour information au Conseil, on trouvait notamment des contentieux opposant des Amiénois à leur mairie : les riverains de la rue Victor Magniez s'inquiètent du plan de circulation de la mairie, le propriétaire de l'antre du manga se plaint que la mairie laisse les voitures stationner devant sa devanture.... Je suis intervenu pour regretter qu'une majorité si attachée à la démocratie participative et au dialogue avec les citoyens ne soit pas capable d'éviter le recours à la justice pour leur répondre. Ainsi, concernant la circulation rue Victor Magniez, chaque élu avait reçu une lettre des habitants, lettre qui était restée sans réponse sérieuse de la part de la municipalité.
J'ai également relevé que les tarifs du restaurant municipal Fauga étaient modifiés, et j'ai donc souhaité savoir s'il s'agissait, comme souvent, d'une augmentation ou non, puisque les anciens tarifs n'étaient pas annexés au document.
Gilles Demailly :"Je ne sais pas...Il n'y a pas eu spécialement d'augmentations. Tout dépend des plats que vous prenez. De toute façon, si vous mangez beaucoup, vous paierez plus. Et vous, vous mangez beaucoup, Monsieur Maisse."
Le Maire en arrive à de malheureuses tentatives de réponses. Il oublie systématiquement que je ne prends pas la parole en mon nom personnel mais au nom du personnel municipal qui s'interroge sur la réalité des tarifs nouvellement pratiqués dans leur cantine.


Point 30 - Construction du groupe scolaire Morvan : acquisition de parcelle appartenant à la SIP

Fabienne Debeauvais a rappelé à l'occasion de cette décision que les habitants du quartier Etouvie s'étaient mobilisés le samedi 7 septembre à l'occasion de l'inauguration de la place des provinces françaises pour s'opposer à la fermeture prévue de la rue Morvan.

Devant ce refus de concertation, le groupe Communistes en action s'est abstenu. Maisnous n'avons voulu nous opposer à la mise en oeuvre des travaux pour la nouvelle école. Comme d'habitude, G. Demailly n'a rien voulu comprendre :"Donc, par votre vote, vous vous opposez à la construction d'une école."

3 Abstentions  :  F. Debeauvais ; M-H. Loew ; C. Maisse

Point 38 - Gare la Vallée - Cession des anciens ateliers municipaux, délibération modificative

Fabienne Debeauvais est intervenue pour contester la vente de ce terrain. En effet, il s'agit d'une parcelle polluée, elle est donc vendue au dessous du prix du marché. Le maire a assuré que la question de savoir si la dépollution serait prise en charge par la ville ou par l'acheteur ferait l'objet d'une négociation. Or si celle-ci est prise en charge par l'acquéreur, rien ne permettra de savoir si une dépollution effective a été réalisée.

1 Contre : F. Debeauvais


Point 46 - Stationnement de surface, gestion de cas particuliers

Il s'agissait de mettre en place un macaron de stationnement destinés aux professionnels de santé dans le cadre de leur activité. Au prix de 200 euros par an, celui-ci leur permettrait de se garer "gratuitement" pour 45 minutes. Nous avons d'abord souligné que parler de stationnement gratuit conditionné par l'achat d'un macaron payant relevait du contre-sens. Nous avons ensuite dénoncé une mentalité de gagne-petit de la part de cette équipe municipale. Estimant qu'il était anormal de taxer ainsi les soins au risque de pénaliser les patients, le groupe a voté contre.

3 Contres : F. Debeauvais ; M-H. Loew ; C. Maisse


Point 49 - Subventions : volet personnes agées

En début de séance, un bilan complet de l'Office public de l'habitat d'Amiens avait été dressé. Fabienne Debeauvais a réitéré sa demande d'un bilan du même type pour les maisons de retraite, passées en autonomie l'année dernière. Karine Messager a répondu que du fait de cette autonomie, ces EHPAD (Etablissement d'hébérgement pour personnes âgées dépendantes) ne relevaient plus de la compétence de la mairie.
La majorité ne s'estime donc pas responsable des conséquences de ce passage en autonomie qu'elle a pourtant décidé.


Question orale : affichage public

Soulignant encore une fois l'attachement profond du maire et de la majorité à la démocratie et à l'expression des citoyens, nous avons regretté que les panneaux d'affichage libre ne soient pas présents en plus grand nombre. Rappelant à toute fin utile qu'une campagne électorale aurait lieu en mars 2014, nous avons signalé que des panneaux d'affichage supplémentaires permettraient de réduire l'affichage dit sauvage.
Nous avons également attiré l'attention sur le fait que ces panneaux, souvent pris d'assaut pour des événements à but lucratif, étaient réservés à l'affichage associatif et à l'expression libre des citoyens.
Etienne Desjonquères, adjoint chargé de l'affichage, a tenté de pitoyables traits humoristiques pour nous répondre. Il a voulu faire croire que le courrier que nous lui avions adressé au sujet des panneaux d'affichage venait de lui arriver. Il a donc dit que la réponse qu'il nous fait en conseil économiserait un timbre à la mairie (encore cette mentalité radine). Il préfère essayer de nous tourner en dérision plutôt que de répondre de manière précise et surtout en nous précisant ce qu'il a l'intention de faire...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article