Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Communiqué sur le projet en cours d'aménagement de la citadelle d'Amiens (transfert d'une partie des étudiants du campus vers la citadelle)

21 Décembre 2010 , Rédigé par Cédric Maisse

 Par le présent communiqué, je vous invite à regarder attentivement le plan suivant mis en ligne (http://www.assises-patrimoine.fr/2010/res/WADLOW.pdf) par V. Wadlow, adjointe à l'urbanisme, lors des ateliers concernant le patrimoine (les assises du patrimoine du 11 septembre 2010). On peut y remarquer qu'une nouvelle porte va être percée dans le mur nord de la citadelle.

En tant qu'élu, mais aussi en tant que professeur d'histoire, j'avais interrogé G. Demailly au sujet du percement d'éventuelles nouvelles portes dans les murs de la citadelle. C'est une décision qui n'est pas anodine. La citadelle est un monument historique. Elle a déjà perdu deux de ses bastions dans les années 1950 pour y faire passer une pénétrante permettant de rejoindre la route de Doullens, cela a déjà fortement dénaturé le site.

Il faudrait qu'il y ait un débat sur cette décision ou tout au moins que l'on informe les Amiénois sur ce projet de percer une porte. Est-ce indispensable ? Cela ne va-t-il pas encore dénaturer la citadelle ? Ou bien est-ce justifié selon quels arguments ? Et comment va-t-on procéder ? À quoi va ressembler cette nouvelle porte si jamais elle est réalisée ?

De plus certains professeurs d'université pensent que la superficie à l'intérieur de l'université est trop restreinte et qu'il faudra réduire l'épaisseur des murs de la citadelle. On leur a répondu que le projet allait respecter le patrimoine historique. Seulement réduire les épais murs de briques n'a pas de sens au niveau de la conservation. Le but des architectes militaires était d'amortir l'impact des boulets de canon avec la plasticité de la brique et la largeur des murs. On risque de dénaturer complètement un ouvrage d'art que l'on pourrait plus modestement mettre en valeur avec des projets moins ambitieux mais peut-être aussi utiles (mais c'est une autre question).

Après avoir examiné la carte du projet, je vous invite à lire l'extrait du procès-verbal du conseil d'Amiens-Métropole du 3 juin 2010 où Gilles Demailly me « rassure » en me certifiant que le terme de percement ne concerne que la mise en service de portes déjà existantes. Il est vrai que nous l'avons cru, d'où nos abstentions. Et je découvre, à la vue des documents mis en ligne par V. Wadlow, que nous n'aurions pas dû.

 

projet-citadelle01 

 

 

Extrait du procès-verbal du conseil d'Amiens-Métropole du 3 juin 2010

Point 66 – Citadelle. Etude de prescriptions architecturales, paysagères et patrimoniales. Avenant n°1 au marché 2009 00399

 

INTERVENTIONS :

M. DEMAILLY : Tout à l’heure j’évoquai Colette FINET, Didier CARDON doit aussi subir une légère intervention et donc en son absence j’ai demandé à Marie-Hélène LUCZAK qui représente notre agglomération dans le Conseil d’Administration de l’Université de présenter les avenants aux différents dossiers qui concernent l’Enseignement Supérieur.

Mme LUCZAK : Il s’agit d’une proposition d’avenant n° 1 au marché 2009 concernant la Citadelle. A l’issue d’un appel d’offres ouvert, le Conseil d’Agglomération du 19 novembre 2009 a autorisé le Président à signer le marché relatif à l’étude des prescriptions architecturales paysagères et patrimoniales sur le site de la Citadelle.

La passation d’un avenant s’avère nécessaire car les cotraitants identifiés dans la lettre de candidature n’ont pas été déclarés dans l’acte d’engagement. Je vous invite donc à approuver l’avenant n° 1 au marché 2009 399 au mandataire commun GRAHAL I-PAT.

M. DEMAILLY : Précision complémentaire sur ce dossier, en dehors de l’avenant que vient de présenter Marie-Hélène LUCZAK, je souhaitais rappeler qu’il y a un jury de concours qui se déroule le 22 juin il me semble, je crois que ma mémoire n’est pas totalement défaillante, que 150 dossiers avaient été retirés, les gens ont étudié les dossiers et en fait il y a 72 candidatures, et de plusieurs pays d’origine, sur le dossier Citadelle. On aura l’occasion de débattre très largement de ces dossiers dans les mois voire les années qui viennent mais je voudrais simplement dire par ces chiffres qu’il y a un grand intérêt pour les plus grands cabinets d’architectes en France voire en Europe pour ce dossier qui est effectivement exceptionnel à plus d’un titre : la qualité et l’histoire du site, la place de site au sein de notre agglomération et bien entendu le fait qu’il s’agit d’un projet qui va structurer et donner un réel dynamisme à notre agglomération.

M. MAISSE : Ce serait plutôt des demandes de précisions. Quels sont les projets au niveau de la mise en valeur du patrimoine, et notamment de l’architecture, comment va-t-on allier la venue des étudiants à la Citadelle et le potentiel touristique éventuel ? J’ai appris par exemple que peut-être, je ne sais pas où en sont les études, mais on dit que l’on va percer des portes alors j’aimerais bien savoir si on va percer des portes dans les remparts ou pas ? Ensuite une question plus générale qui porte sur une rumeur ou un ressenti des personnels : on ne ferait que la première phase, la 2ème phase n’aurait peut être pas lieu du fait d’un manque de financement ou d’un manque de projection dans l’avenir. Voilà mes deux questions.

M. DEMAILLY : Concernant la 1ère question, il y a un certain nombre de visites qui sont organisées pour l’ensemble des élus, c’est important de le signaler, vous pourrez avoir des présentations globales du projet tel qu’il est présenté aux différents candidats au niveau du concours mais juste pour répondre dans l’esprit, quand on parle de percements de portes, il s’agit de remettre essentiellement en valeur les portes historiques de la Citadelle, en clair, ce sont les différentes portes qui existaient dans l’histoire de la Citadelle donc François 1er, la porte d’Abbeville et la porte qui est au Sud plus éventuellement un endroit d’accessibilité au Nord mais qui effectivement est à niveau donc il ne s’agit pas de mettre en cause l’aspect historique.

Je rassure aussi l’Historien que vous êtes sur ce dossier, je l’ai dit publiquement, je suis très attaché à ce que l’on prenne le temps de bien faire sur ce dossier, de respecter un lieu qui est millénaire en terme d’histoire parce qu’avant qu’il y ait la Citadelle, il y avait aussi une voie romaine, c’est toute l’histoire de cette ville et donc c’est avec beaucoup de modestie qu’on s’attache à ce projet puisqu’il y a déjà de grands noms, de grands architectes qui ont déjà agi dans ce domaine là. C’est pour cela aussi qu’on a lancé un concours international, on va travailler pendant des mois et des mois avec eux et vous serez informés.

Je rappelle aussi que le dossier est maintenant public, vous pouvez également le consulter, le télécharger et avoir ainsi une idée très précise des conditions qu’on a posées, vous citez par exemple l’histoire des portes mais je peux citer bien sûr le respect de toute l’histoire du site y compris, parce que certains s’étaient interrogés, y compris les années douloureuses qui ont été vécues pendant l’occupation, la place et la mémoire de ces lieux est très forte vis-à-vis de tous les résistants, tous ceux qui ont été torturés et qui ont été fusillés dans ces lieux et nous avons la volonté de mettre en valeur cette histoire, y compris cette histoire récente particulièrement douloureuse. C’est un dossier sur lequel nous sommes très attentifs et toutes les informations sont disponibles, je vous invite à les consulter.

 

ABSTENTIONS : 2 (M.-H. LOEW et C. MAISSE)

ADOPTÉ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

jean 24/12/2010 23:27


Par la "table rase" je faisais référence à une chanson bien connue ;-).
Je trouve simplement que cette citadelle n'est pas exceptionnelle. il y en a tant d'autres (Lille, Besançon...). dont certaines ont été réhabilitées avec talent.
Je vous suis dans le fait que c'est un projet d'un doyen d'université pas d'un maire d'Amiens.
Cet investissement va gréver les autres projets pendant dix ans. Où sont les 300 places de crèche promises ? Que fait on d'un réseau de bus à bout de souffle ? Etait il prioritaire de modifier la
circulation dans le Centre Ville ?
Il reste un grand nombre de chantiers à ouvrir avant ce genre de "gestes politiques" dépensiers et voués à un probable échec ?
bien à vous.


Cédric Maisse 25/12/2010 12:47



Bien sûr que la citadelle d'Amiens n'est pas exceptionnelle mais elle est tout de même unique. Ainsi on pourrait dire qu'il y a plein de cathédrales en France mais celle d'Amiens est unique.
Etait-il intelligent de boucher les excellentes perspectives que l'on avait avec des chalets kitsch robienesques ?


Quant à la citadelle de Lille, je vois qu'il n'est pas facile de l'aménager. A besançon, ils ont fait un musée dedans. Pourquoi ne pas faire de la citadelle autre chose qu'une fac ? On pourrait y
loger des associations, ce serait bien pour Amiens-Nord, non ? La mairie a toujours du mal à trouver des locaux à mettre à disposition aux associations. Je ne suis pas contre un aménagement de la
citadelle, au contraire mais pas au prix de travaux pharaoniques...


Et puis la caserne Dejean ? On pourrait faire là un leu attractif non loin du centre-ville. Et en plus c'est plus près que la citadelle.


bonne fin d'année.