Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Christian Manable : un Tartuffe sexiste

30 Septembre 2014 , Rédigé par Cédric Maisse

 

Monsieur Manable a tenu, si l'on en croit le courrier Picard d'aujourd'hui, d'abominables propos sexistes au sujet de notre liste conduite par Isabelle Demaison. On savait déjà que Christian Manable manquait de finesse mais on ignorait qu'il était aussi lourd. En tout cas on sait qu'en matière de pipeau, c'est un expert. Lors du grand mouvement de grève contre la « réforme des retraites » de 2003, il allait pousser les professeurs du collège de Villers-Bocage à entrer dans le mouvement de protestation alors qu'il n'y participait même pas dans son propre collège à Doullens (où j'étais son collègue).

Manifestement il a un problème avec la gent féminine. C'est ainsi qu'il a fait censurer en 2010 une exposition de dessins érotiques soi-disant parce que la représentation de la nudité pouvait choquer. En réalité il fait partie de ceux qui croient que dévoiler le corps féminin soustrait à l'homme son pouvoir sur elle. Monsieur Manable est donc un Tartuffe qui ne supporte pas qu'une femme puisse lui disputer son pouvoir ou tout simplement faire preuve d'indépendance à l'égard d'un homme. En outre, il réduit une question politique aux histoires frivoles et grotesques de François Hollande avec son ex-compagne. En agissant ainsi, il ne contribue pas du tout à ce que les Français s'intéressent à la chose publique au contraire, surtout en ce qui concerne un suffrage aussi nébuleux que celui des sénatoriales.

Tout cela démontre qu'il a perdu son sang-froid comme à chaque fois que le PS voit son hégémonie être contestée à gauche même de la manière la plus infime. Le PS de la Somme doit prendre conscience que les communistes ne peuvent se réduire à la seule direction du PCF qui s'est soumise à lui. Le PS nous a vus nous présenter aux élections municipales à Amiens puis aux sénatoriales, il nous trouvera aussi sur son chemin aux prochaines cantonales. Nous ne pouvons pas accepter de subir sa politique d'austérité qui nuit aux intérêts du plus grand nombre et contribue à la montée de la droite et de l'extrême-droite.

Quant à Jacques Lessard, il s'enferre toujours plus dans la défense de l'austérité. Il s'oppose au gel de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) en s'imaginant que les commerçants roulent sur l'or. Avec courage il a saigné les petits commerçants et s'est opposé à l'exonération de CFE pour soutenir les quatre librairies indépendantes amiénoises mais a accepté sans broncher de verser une subvention de 250 000 € à un grand groupe mulitinational comme Procter & Gamble. Jacques Lessard chante l'Internationale à la cérémonie Jean Catelas mais ce n'est pas celle des communistes, c'est plutôt celle d'un caporal-fourrier du grand capital.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article