Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Même pendant la trêve des cantonales, la volonté d'exclure perdure...

7 Février 2011 , Rédigé par Cédric Maisse

cp07-02-11b.jpgA Amiens, il n'y a pas de trêve, même pendant les cantonales. Le président du groupe communiste, Laurent Beuvain, par ailleurs candidat dans le canton sud-est (à Amiens) essaie de se refaire une virginité électorale en présentant un voeu au conseil municipal pour défendre les services publics. Oui mais... Il n'hésite pas à voter les délégations de service public à n'en plus finir (les bus, la gestion de la salle de conférence et de spectacle Mégacité, une partie du réseau de distribution de l'eau..), il vote pour que l'argent public soit donné aux écoles maternelles privées (alors que c'est facultatif), il vote les autonomies des maisons de retraite, de l'école d'arts et design et du cirque.
Tout cela affaiblit l'emprise politique de la municipalité sur son territoire. tout cela va générer des profits pour le secteur privé et réduire encore le nombre d'emplois publics.
Et après il faudrait bêtement voter comme lui. Nous nous refusons à une telle hypocrisie électoraliste. Nous refusons d'entrer dans ce jeu où l'électeur est considéré comme un idiot n'ayant aucune mémoire.

A cela s'ajoute la volonté de plus en plus affirmée de nous exclure du groupe "communistes et citoyens". La lettre, que L. Beuvain a adressée au maire à notre sujet, est un chef d'oeuvre de veulerie et se termine sur la peur d'assumer le geste politique de l'exclusion. En fait il voudrait que le maire endosse avec lui la responsabilité de notre exclusion. Or ce dernier ne le souhaite manifestement pas.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

DOMINIQUE 10/02/2011 13:21


Tempête dans un verre d'eau ou comment se faire entendre quand plus personne ne veut écouter