Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Après le suicide d'un de ses agents, la mairie d'Amiens doit tout faire pour la prévention et pour améliorer les conditions de travail.

19 Juillet 2013 , Rédigé par Cédric Maisse

 

Nous avons été bouleversés par le suicide du directeur général adjoint J. Bordone sur son lieu de travail. Nous ne pouvons accepter que cette tragédie soit réduite à un simple fait divers. Nous adressons nos sincères condoléances à ses proches.

Cette tragédie vient deux ans après le suicide d’une responsable du conservatoire. Elle a eu lieu sur le lieu de travail, ce qui n’est pas un hasard comme nous l’ont montré les précédents d’Orange, de Renault… Nous savons que la gestion des services publics municipaux est catastrophique, irrationnelle et se fait trop souvent contre les agents.

L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) préconise : « Une communication interne forte doit souligner la gravité de l’événement et prendre en compte la part éventuelle du travail dans sa survenue. Les raisons d’un suicide sont toujours complexes à démêler. Mais il faut accepter de rechercher d’éventuels facteurs liés au travail et envoyer ainsi aux salariés le signal que des actions pour améliorer les conditions de travail sont possibles. À l’inverse, réduire d’emblée les causes du suicide à des raisons personnelles fait passer le message que l’entreprise ne s’interroge pas sur son organisation du travail et que rien ne va bouger ».

Force est de constater que la communication de la municipalité n’est pas à la hauteur des responsabilités de notre collectivité qui a des obligations réglementaires sur la prévention et la souffrance physique et psychologique au sein des services.

À ce propos justement de la médecine du travail, il n’y a toujours pas eu de recrutement d’un médecin au sein du nouveau service internalisé. Ce service peut-il fonctionner correctement ?

Qu’en est-il du bilan social ? Qu’en est-il du résultat de l’enquête sur les arrêts maladie et de leurs relations aux conditions de travail ? Dans notre journal l’Aube nouvelle et en Conseils, nous avons plusieurs fois tiré la sonnette d’alarme.

Nous ne pouvons accepter que le Maire passe outre les décisions du conseil de discipline (voir Courrier Picard du 11 juillet 2013) ce qui fragilise la position de l’agent dans ses fonctions : tout le monde a droit de se défendre et tout ne doit pas dépendre d’une décision unilatérale de G. Demailly.

Dans l’immédiat nous demandons qu’une enquête au sein de tous les services de la Mairie soit diligentée suite à ce suicide avec les représentants du CHSCT et des commissions paritaires compétentes.

Pour le groupe communiste en action

Cédric Maisse

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article