Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Point 14 du conseil d'Amiens-Métropole du 19 mars 2009 – Budget annexe transport. Délibération budgétaire. Acquisition de bus.

2 Juillet 2009 , Rédigé par Cédric Maisse

Dans le cadre de la délégation de service public, la Corporation Française de Transport a loué momentanément des bus permettant d’assurer les services.

 

En conformité avec les règles de la délégation de service public par régie intéressée, le Conseil décide qu’une dépense et une recette d’un montant de 8.310.000 € HT soient inscrites au budget annexe transport, respectivement à l’article 2182 «matériel de transport» et à l’article 1641 «emprunts en euros » afin de permettre l’acquisition de 31 bus.

 

M. Cédric MAISSE – Nous ne pouvons que nous réjouir de ces achats de bus. Les bus pris par la CFT ne sont pas très bons. Certains ont 900 000 kilomètres, il y en a beaucoup qui tombent en panne. C’est donc une très bonne chose que nous achetions ces bus. Je rappellerai toutefois que le budget prévu pour l’entretien des bus est très faible. Je suis inquiet par rapport à cela, c’est-à-dire que nous avons des bus neufs et il faudrait savoir s’ils seront bien entretenus, déjà. Ensuite, j’aurais peut-être une question par rapport au dépôt de bus. Qu’en est-il pour ces bus qui vont être rachetés ?

 

M. Thierry BONTE – D’abord, je remercie Monsieur Cédric MAISSE de son intervention et de se soucier de l’état du parc de bus de la CFT. Vous savez dans quelles conditions le délégataire a pris son service et a pris en main l’exploitation du réseau. Il a fallu quinze jours pour préparer les choses. Autant dire que les choses se sont faites dans l’urgence, que nous avons accompagné ce changement du mieux que nous avons pu le faire. Je crois que nous avons relevé ce défi et que nous n’avons pas à rougir des conditions dans lesquelles le basculement s’est fait d’un délégataire à l’autre. Le délégataire en question, la CFT, s’est pleinement engagé dans cette belle aventure et a effectivement permis la continuité du service à partir du premier janvier. Cela étant dit, comme la sous-traitance n’était plus de mise, via la CAP, dans le cadre d’un marché de prestations, il a fallu remplacer des véhicules qui manquaient au parc. C’est la raison pour laquelle – je le disais tout à l’heure – nous avons eu affaire à une flotte un petit peu hétéroclite et, fort heureusement, les bus qui roulent n’ont pas 900 000 kilomètres au compteur. Nous avons une diversité de véhicules sur ce réseau et sur cette flotte, mais je peux vous dire que tous roulent correctement, vous avez pu le constater. Vous citez des véhicules qui sont en panne, ce ne sont pas ceux qui ont été mis en service par la CFT. Vérifiez donc vos informations.


Commentaires : M. Bonté aime faire de l'ironie. Il trouve déplacé qu'un simple conseiller municipal s'intéresse à la gestion des transports en commun. J'estime au contraire faire mon travail de représentant des électeurs.  De plus la dernière phrase me paraît faire preuve d'un excès d'autorité qui cache mal un certain malaise sur cette question des bus. Je renvoie, pour preuves des pannes fréquentes des bus aux dires des usagers et à ce lien interne.
 

En ce qui concerne les investissements qui ont été faits, notamment sur le dépôt annexe rue de Verdun, nous les avons faits dans la mesure où il fallait justement avoir un lieu adapté afin d’accueillir les bus qui étaient rapatriés par la CFT pour pouvoir compléter l’ensemble de sa flotte et, aujourd’hui, pour y installer les nouveaux bus qui vont arriver. Ce dépôt a été – je dois d’ailleurs en remercier les services techniques – équipé dans les meilleurs délais et, en tenant compte évidemment des procédures qui sont les nôtres et qui sont liées aux marchés publics, nous continuons d’aménager ce dépôt de sorte qu’il puisse remplir complètement son usage et ses missions. Nous étions encore ce matin en discussion avec la Direction de la CFT qui nous faisait part d’un certain nombre de demandes auxquelles nous entendons répondre de manière à ce que les personnels puissent travailler dans de bonnes conditions et de manière à ce que l’exploitation puisse se faire de façon correcte. Voilà pour ce qui concerne ce dépôt annexe. Vous savez que ce dépôt annexe n’a pas vocation à durer. De même d’ailleurs que le dépôt rue Dejean qui a été installé en 1992 et qui, si mes informations sont bonnes, devait être provisoire. Cela dit, il y a tout de même 17 ans que ça dure. Nous avons l’ambition de trouver un autre emplacement pour un dépôt qui serait susceptible d’accueillir l’ensemble de l’équipage de la flotte des bus des transports urbains de la Métropole. Cependant, cela prendra un certain temps. Nous ne pouvons pas promettre qu’à court terme ce dépôt sera opérationnel. Nous en sommes aujourd’hui à essayer de repérer des lieux sur la Métropole qui nous permettraient d’installer ce dépôt. Mais, n’allons pas trop vite en besogne. Pour l’instant, ce qui nous intéresse est que les équipements de la CFT soient assurés et que les dépôts puissent être équipés et aménagés dans l’enveloppe d’investissement qui avait été prévue dans le compte prévisionnel d’exploitation. C’est bien à cela que nous nous attachons dans le cadre des discussions que nous avons avec la CFT.

 

ADOPTÉ À L’UNANIMITÉ

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

des vert au ps et à l'ump demain 13/08/2009 20:53

Qu il regle le probleme du zenith ce dandy de bonté