Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

De l’intérêt de la mise en valeur de la Porte du Ravelin de Montrescu (1531)

5 Avril 2009 , Rédigé par Cédric Maisse

 Cette porte a été édifiée sous le règne de François I° après la paix de Cambrai (1529). Il fit construire devant la porte d’origine un ravelin, lui-même précédé d'une porte avec un arc triomphal (1531). C’est un monument de la Renaissance époque peu visible à Amiens (à part les stalles de la cathédrale)

Sa construction est annoncée comme étant l’œuvre de Francesco di Giorgio Martini (né en 1439 à Sienne où il est mort en 1502) qui était un peintre et un ingénieur militaire italien de la Renaissance qui a collaboré avec Neroccio di Landi dans un atelier commun à Sienne entre 1468 et 1475 et a influencé Léonard de Vinci. En fait cela ne put être réalisé que par son école vu qu’il est mort en 1502 ! Donc la présentation par un éventuel guide doit être modifiée pour respecter la science historique.


      
         La nativité ( tableau de F. di Giorgio)                                  Rocca Roveresca à Mondavio en Italie

                                                                           (architecture du même auteur)

 

Mais cela n’enlève rien à la qualité du monument. Il faut juste le comparer à ce qui lui est comparable...

Pour la mise en valeur elle-même il s’agirait d’offrir un accès à la porte du Ravelin. Aujourd’hui la porte occulte tout, comme la photo ci-dessous le montre :

 

Je propose 2 solutions :
- Repousser la double porte une dizaine de mètres en arrière et sécuriser les abords. Mais nous sommes en zone de chantier. Cela paraît compliqué en termes de législation sur les risques.
- Changer la porte pour en mettre une qui ressemble plus à une grille afin de pouvoir avoir une vue, même de loin sur le monument.

De toute façon, les premières initiatives peuvent être très faciles à prendre :
- Installer une signalétique pour montrer aux touristes et aux Amiénois que le Ravelin existe et qu’il vaut qu’on s’intéresse à lui. Mais il semblerait que cette signalétique pourrait subir des dégradations et qu’il faudrait dégager un financement pour la réaliser.
- Aménager une aire de stationnement pour permettre aux voitures de s’arrêter à proximité du site.

C’est un début pour commencer la mise en valeur du site dont les atouts ne sont pas négligeables :
- Des bas-reliefs d’époque Renaissance dont il faudrait au passage assurer la conservation. Voici quelques photos qui montrent leur intérêt artistique :









































 

Ce patrimoine intéresse beaucoup les Amiénois ainsi que le montre l’affluence lors de la journée du patrimoine, seul jour de l’année où l’on peut visiter la citadelle.

 À l’intérieur du Ravelin on peut admirer les sculptures suivantes. Elles pourraient pour certaines d’entre elles donner de belles cartes postales si l’on soigne la prise de vue évidemment. Avec un bon éclairage, on peut mettre en valeur ces sculptures pour d’éventuels visiteurs.





















































 La vue sur la ville. Près du Ravelin, on peut admirer la cathédrale :


 

Pour conclure sur l’ouverture du ravelin à la visite, on voit ici tout son intérêt. Elle peut avoir lieu avec un guide à la fin d’un parcours urbain dans le quartier St Leu. Elle a aussi un intérêt pédagogique et peut intéresser les classes de collège (programme d’histoire de la classe de 4°). Une étude peut être réalisée pour définir un périmètre de visite, sa sécurisation et sa stricte délimitation. De plus il faut vérifier si cette surface est concernée par les travaux mais elle semble en marge du projet actuel puisque cela donne sur l’extérieur et non l’intérieur de la citadelle.


D’autre part, un projet plus ambitieux peut être de mettre en valeur le chemin de ronde. Il y a déjà la découverte du paysage amiénois avec le beffroi et la cathédrale :
























et d’un lieu de mémoire, celui des résistants fusillés pendant l’occupation nazie :
 
Ensuite on peut voir l’intérieur de la citadelle du haut de ce chemin de ronde :
 et admirer éventuellement des écuries (datant du XVI° siècle) qui ont conservé une très belle charpente :

et le Ravelin par son côté interne :

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article