Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Première appartion du groupe Communistes en action dans Amiens-forum.

29 Septembre 2012 , Rédigé par Cédric Maisse

Au début de son mandat, Gilles II (mailly) faisait de beaux discours. Nous avions tous le DEVOIR DE CRITIQUER son action. Il était alors un adepte de la démocratie participative. Très vite il a oublié cette exigence pour fermer au maximum l'espace de discussion et de débat !

Il a fallu que l'on crée notre groupe "Communistes en action" pour enfin apparaître dans les colonnes dédiées à la majorité municipale dont nous faisons partie...

groupe-communiste.-en-cation02jpg.JPG

staztionnement-residentiel013.jpg

video-surveillance01.jpg

Lire la suite

Colette Finet, maire communiste de Longueau, au service de Mac Donald's !

26 Septembre 2012 , Rédigé par Cédric Maisse

Vraiment les dirigeants du PCF de la Somme ont perdu tout repère. Colette Finet, selon le Téléscope d'Amiens, a accepté de mettre les services publics municipaux au service de la restauration rapide qui standardise notre nourriture et se trouve être en grande partie responsable de l'obésité grandissante des populations occidentales.

C. Finet gère sa mairie comme n'importe quelle autre. En tant que vice-présidente d'Amiens-Métropole, elle a accepté de supprimer une tournée de ramassage des poubelles, par souci d'économie budgétaire. Elle va donc dans le sens de l'affaiblissement des services publics ! Elle est au service des logiques d'austérité que son parti, le PCF, prétend combattre en luttant contre le nouveau traité européen.

Donc ce qui est vrai nationalement est faux localement. C'est ce que l'on reprochait naguère à G. de Robien, ancien maire de droite d'Amiens !

 

Extrait de l'article du Téléscope d'Amiens

L'ancrage local

L'événement ne coûte presque rien aux villes qui l'accueillent. Tout est pris en charge par McDonald's France. Les animateurs et le staff technique sont les mêmes durant toute la tournée: ce sont des intermittents du spectacle ou des salariés en CDD. À Longueau, les employés municipaux ont juste mis la main à la pâte pour le raccordement à l'eau (pour la piscine) et à l'électricité, et la mise à disposition de barrières de sécurité.
La piscine se remplissait doucement hier, sous l'oeil attentif du staff technique.

«On trouvait que c'était intéressant pour les enfants», explique simplement Angélique Bocquet, coordinatrice petite enfance et jeunesse à la mairie. «Le projet a été adopté sans encombre en bureau municipal», ajoute Hélène Lepot, secrétaire de la maire PCF Colette Finet.

Comment la rencontre entre Longueau et McDonald's s'est-elle faite? Par l'intermédiaire du franchisé, Jean-Louis Maffre. Il possède le McDonald's de Glisy, tout proche de Longueau, celui d'Albert et celui de Doullens. Passionné de sports, il voulait faire venir le «McDo Kids Sport» depuis plus d'un an. Il y a quelques mois, lorsqu'il a eu l'accord de McDonald's France, il s'est rapproché de Colette Finet qu'il connaît bien, «et depuis 18 ans». Rapidement la date du 26 septembre est bloquée.

L'étape suivante a consisté à convaincre des associations sportives de participer. Car les organisateurs, chez McDonald's France, tiennent absolument à impliquer, sur chacune des étapes de la tournée, les associations sportives locales. Pari réussi puisque les clubs de judo et de volley-ball de Longueau seront présents ainsi que le club de natation d'Amiens métropole, entre autres. Une manière pour eux de faire découvrir leurs activités.

Et la recette fonctionne parfaitement. Il suffit pour s'en convaincre de jeter un oeil aux étapes précédentes, couvertes par la presse locale. D'après le Journal d'Abbeville, par exemple, l'événement a attiré plus de 450 enfants dans la capitale de la Picardie maritime en août dernier. Un véritable succès. À Longueau, la mairie a d'ores et déjà organisé la venue de ses centres de loisirs et fait un peu de publicité dans la ville et les communes avoisinantes.

Lire la suite

En vérité, je vous le dis, Brigitte Fouré est parmi nous !

24 Septembre 2012 , Rédigé par Cédric Maisse

fouré02

 

Cet article du Courrier Picard en dit long sur le choix éditorial de sa rédaction. B. Delespierre a fait ici l’œuvre d'un pieux croyant qui vient de rencontrer une sainte. Sainte Brigitte est parmi nous ! Non, non, ce n'est pas une professionnelle de la politique (point 1 : l'entame de l'article censé nous allécher...), c'est une femme parmi les autres, une brebis normale appartenant au troupeau du seigneur. Elle n'appartient pas à cette horde d'élus affamée d'honneurs et de biens matériels. Non, elle est humble et modeste.

Le point 2, c'est la révélation. B. Delespierre a comme modèle la conversion de saint Paul qui partait persécuter les chrétiens de Damas et qui fut aveuglé "un jour qu'il n'avait pas prévu" dans "des circonstances qu'[il] elle n'avait pas vraiment anticipées". Sainte Brigitte découvre sa mission : devenir sainte patronne d'Amiens comme elle l'a été par le passé. Non, le passé, il ne faut pas en parler... pourtant B. Fouré était sur la liste de G. de Robien. Elle a été maire par procuration au service de ce monument de morgue aristocratique qu'était Gilles Ier. Mais, non, encore non, c'est une femme comme les autres...

Le point 3, c'est l'acmé. On voit quasiment les apôtres entourant Jésus pleurant en baisant le bas de son manteau et l'écoutant prononcer des paraboles sur le mont des oliviers. Sainte Brigitte a des larmes qui perlent comme celles de Marie-Madeleine, elle qui fut le premier témoin de la passion et de la résurrection du Christ.

Le point 4, le retour du politique. Le mot "capital" est étrange ici. La réalité, l'économie peut-on dire, reprendrait-elle le dessus ? Quoi, de l'argent, ici ? Rassurez-vous, Sainte Brigitte a accumulé le seul capital qui vaille, le capital tendresse au sein d'une population qui n'attend qu'elle. Comment a-t-elle acquis ce capital ? On ne le sait pas, elle est aimable et gentille sans doute. C'est vraiment une belle investigation cet article !

 

Le Courrier Picard risque de devenir à travers la plume de B. Delespierre un bréviaire destiné à célébrer une liturgie en l'honneur de Saint Brigitte. Chers lecteurs du quotidien régional, il va vous falloir réviser votre catéchisme pour comprendre les articles qui seront consacrés à la nouvelle madone amiénoise.

Quant à l'analyse des propositions et du programme, ne cherchez pas : tout repose sur une révélation digne du mystère de la Trinité.

Sainte Brigitte est là, parmi nous, pour nous sauver !

B. Delespierre devrait lire d'une autre façon les évangiles. Jésus condamnait avec violence les riches et, plus tard, les premiers chrétiens mettaient en commun tous leurs biens, programme bien éloigné de celui de Brigitte Fouré qui a toujours choisi de cacher sous un discours lénifiant, plein de bonnes intentions, une politique favorisant avant tout la recherche du profit et la cession des services publics aux intérêts privés.

Lire la suite

Cérémonie Jean Catelas : des absences remarquables...

23 Septembre 2012 , Rédigé par Cédric Maisse

La cérémonie Jean Catelas de ce dimanche 23 septembre 2012 montre un certain malaise au sein du PCF. Alors que les militants sont sur le terrain pour s'opposer au nouveau traité européen, synonyme d'austérité, les élus municipaux d'Amiens du groupe "communistes et citoyens" dont fait partie L. Beuvain, secrétaire de section illégitime, étaient absents. Il y a une carence de direction évidente ainsi que l'a déjà montré l'absence de stand d'Amiens et de la fédération de la Somme à la fête de l'humanité. Il devient de plus en plus nécessaire de renouveler la composition de la direction du PCF amiénois lors du prochain congrès qui s'annonce.

Cédric Maisse pour la cellule Jean Petit et pour le groupe "communistes en action"

 

ceremonie-catelas04.jpg

Lire la suite

France 3 Picardie, le doux opium local

22 Septembre 2012 , Rédigé par Cédric Maisse

France 3 Picardie est venue au Conseil municipal de jeudi dernier. Longue prise de vue pour 1 minute d'info... sur la vidéosurveillance avec 2 interviews (B. Fouré et G. Demailly). Rien sur le reste... comme, par exemple, sur le stationnement résidentiel payant (qui a mérité l'attention du Courrier Picard et de France bleu)...

France 3, ce n'est pas de l'info, c'est du divertissement où tout flotte dans le consensus. A quoi cela sert-il d'avoir des équipes locales ?

On parle souvent de mettre fin à ces antennes locales. Comment pourrait-on les défendre si les journalistes de cette télévision dite de proximité restent dans la déférence et l'insignifiance ?

Lire la suite

Contre le stationnement résidentiel payant à Amiens

22 Septembre 2012 , Rédigé par Cédric Maisse

          
stationnement-residentiel22-09-12.jpg
Résultat du vote :
CONTRE : 11
Abstention : 4
POUR : beaucoup d'absents
Lire la suite

Explications de la création du groupe "communistes en action"

14 Septembre 2012 , Rédigé par Cédric Maisse

 

à Monsieur Gilles DEMAILLY

Maire d’Amiens

 

OBJET : Création du groupe « Communistes en action »

 

 

 

Amiens, le 7 septembre 2012

 

 

 

Monsieur le Maire,

 

Par la présente, nous vous informons que nous quittons le groupe « Communistes et Citoyens ». Nous le faisons à contrecœur mais les diverses actions menées par des élus de notre groupe soutenus par votre personne nous y obligent. Ainsi, il n’y a plus de réunions des Elus Communistes et Citoyens depuis 2009, il n’y a plus d’attaché de groupe depuis 2009. De plus, en accord avec le Président du Groupe « Communistes et Citoyens », vous nous avez privés de l’usage d’un bureau auquel nous avons droit en tant qu’élus. Nous ne pouvons pas travailler correctement dans d’aussi mauvaises conditions.

 

De plus, cela fait maintenant trois ans que vous ne nous invitez plus aux séminaires réunissant les élus de la majorité « unis et solidaires ».

 

Le Président du Groupe « Communistes et Citoyens » s’exprime régulièrement dans les médias en notre nom sans se concerter avec les membres du groupe qu’il dirige. C’est une situation inacceptable pour nous.

 

Nous avons fait des démarches en 2011 auprès du Président de la République et du Ministre de l’Intérieur qui nous ont répondu qu’ils vous avaient sollicité afin de régulariser la situation en ce qui concerne le bureau. Cela n’a abouti manifestement à rien.

 

Vous aviez mis à la disposition des Conseillers Municipaux un bureau de 6 m² que vous nous avez retiré il y a quelques jours sans nous en faire part. Cela en dit long sur la considération que vous avez des élus de votre majorité.

 

Devant tant d’avanies, nous sommes contraints de créer à ce jour le groupe « Communistes en action » qui appartiendra à la majorité car nous pensons que le programme pour lequel nous avons été élus est toujours valable au contraire de ce que vous montrez dans votre action politique depuis notre élection.

 

Nous serons trois à faire partie de ce groupe : nous avons donc droit à un bureau, les moyens matériels qui s’y rattachent pour un fonctionnement démocratique indispensable et nécessaire et un collaborateur qui travaillera les dossiers de notre municipalité.

 

Nous sommes à votre disposition pour vous rencontrer afin d’en discuter.

 

Nous vous prions, Monsieur le Maire, d’agréer nos respectueuses salutations.

 

 

Fabienne DEBEAUVAIS

Conseillère Municipale

Maria-Helena LOEW

Conseillère Municipale

Déléguée à Amiens-Métropole

Cédric MAISSE

Conseiller Municipal

Délégué à Amiens-Métropole

 

Lire la suite

Vers la création du groupe communistes en action

14 Septembre 2012 , Rédigé par Cédric Maisse

groupe-communiste.jpg

Lire la suite