Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Point 22 du conseil municipal du 3 février 2011 – zac cathédrale. compte rendu annuel a la collectivité. année 2010. avenant n°7.

27 Mars 2011 , Rédigé par Cédric Maisse

 zac-cathedrale1.jpgC. Maisse : Je profite de cette délibération pour vous signaler un problème que j’ai déjà signalé aux services et aux différents élus, c’est le problème de l’aménagement à gauche de la Cathédrale (quand on est en face et qu’on va vers St Leu, vers la passerelle). Cet endroit là n’est pas du tout aménagé, c’est souvent un obstacle pour les passants, que ce soit à cause du gel ou de l’eau, il n’y a pas de drainage. Je me suis renseigné, je crois que c’est la société d'économie mixte SEM qui est responsable de cet endroit et j’aimerais que ça avance quand même un peu parce que ça fait 3 mois que je demande qu’il se passe des choses. Je pense que ce serait bien, pas seulement pour les Amiénois mais aussi pour les touristes, que cet endroit soit aménagé. Merci.

____________________________

J'ai alerté les services, l'office du tourisme, j'en ai parlé en commission. Rien. Et cela depuis des mois. Je viens à en parler en conseil municipal, ultime instance. Rien... A croire qu'il faut que les Amiénois fassent les travaux eux-mêmes.

Lire la suite

Malaise au groupe communistes et citoyens

25 Mars 2011 , Rédigé par Cédric Maisse

groupe-communiste01.jpgCe matin, je passe à la mairie pour aller chercher mon courrier d'élu municipal. Je passe devant le local de notre groupe, le groupe communistes et citoyens. Et là, j'ai la surprise de voir que trois noms n'y sont plus. Ceux de Fabienne Debeauvais, d'Helena Loew et le mien. Effacés. Vulgairement, au correcteur. Une impression bizarre, comme si nous n'avions jamais existé et, en même temps, les vides qui demeurent montrent qu'il y avait d'autres personnes. On efface mais en même temps on montre bien qu'il y a eu sanction.

Le geste montre une certaine paresse. On n'a pas pris la peine de taper un document au propre à l'aide d'un logiciel de traitement de texte. On ajoute un nom sur un autre, on laisse une ligne blanche. Le nom de l'attachée de groupe qui est partie depuis un an et demi est encore inscrit comme si ce fantôme avait plus d'importance que nos présences réelles.

La personne qui a fait cela (il s'agit sûrement du président du groupe) fait penser à ces personnages inquiétants que l'on trouve dans les romans de Kafka qui mêlent la bêtise à la paresse pour imposer leurs décisions absurdes à un Joseph K. qui tente de comprendre et d'agir rationnellement. Ils n'ont pas le courage de montrer leur visage. Ils se cachent en utilisant un langage qui n'a pas de sens. Pourquoi ne veut-il pas nous annoncer clairement les choses ? Il n'en a pas le courage.

En tout cas, ce geste d'effacement dénote un malaise que nous envoie violemment à la face celui qui l'a fait. Le déni de nos existences est ici affirmé de manière si ostentatoire qu'il est inquiétant. Cela va au-delà du refus de débattre et d'échanger des points de vue différents.

Il est évident que le président du groupe communistes et citoyens n'a pas rompu avec des pratiques staliniennes qu'il prétend avoir rejetées. Et s'ils les rejettent, c'est pour pouvoir mieux nous les appliquer en apparaissant ainsi comme quelqu'un d'irréprochable qui pourra même se payer le luxe de jouer les martyrs si on l'accuse de quoi que ce soit.

Enfin, il y a aussi de la hâte. A peine la trêve des cantonales passée (le second tour n'est même pas derrière nous) que l'on passe à l'acte comme si c'était une priorité essentielle. C'est juste lamentable...

Lire la suite

Communiqué à propos de l'appel de Colette Finet à voter PS

21 Mars 2011 , Rédigé par Cédric Maisse

Madame Colette Finet, maire PCF de Longueau, candidate Front de gauche aux élections cantonales, a appelé le soir du dimanche 20 mars 2011 à voter pour le PS au 2ème tour contre Maxime Gremetz, député qui siège dans le groupe communiste à l'Assemblée nationale.

  1. 1) Elle a pris cette décision seule sans qu'il y ait eu un débat interne au PCF.

  2. 2) Elle ne met en cause que la seule personnalité de Maxime Gremetz ce qui n'est pas un argument politique.

  3. 3) Dans un de ses tracts de campagne, elle met en cause la « regrettable ambiguïté » du PS sur la question des retraites, de l'emploi et des services publics, services publics que, localement, Amiens-Métropole (gérée par le même PS) n'hésite pas à privatiser (les bus, Mégacité, les maisons de retraite...). On ne peut pas, à la fois, faire de tels reproches au PS et appeler à voter pour lui alors qu'il y a un autre candidat de gauche au 2ème tour. En tout cas, cela aurait mérité, au minimum, un débat démocratique interne au PCF sur le programme de chacun des candidats présents au 2ème tour...

Lire la suite

Jean-Yves Bourgois a bien un programme : il aime les sports d'hiver, même sans neige !

10 Mars 2011 , Rédigé par Cédric Maisse

La photo suivante a été réalisée sans trucage de ma part, au contraire de celle de l'article précédent (du 5 mars 2011) :bourgois05.jpgPar ailleurs, le candidat autoproclamé de l'éthique et non de l'étiquette mélange ici les genres. Il mêle sa vie privée aux affaires publiques ce que dénonçaient déjà les Romains en leur temps. J-Y Bourgois devrait lire ou relire les auteurs classiques comme Plutarque par exemple, cela lui éviterait de jouer à la petite maison dans la prairie devant les électeurs. Il croit peut-être les faire rêver comme tentent de le faire les publicitaires sur les emballages de gâteaux ou de produits laitiers. La droite confond citoyens et consommateurs, c'est dire la façon dont elle considère les électeurs...

 

Lire la suite

L'UMP a emmené Jean-Yves Bourgois sur les pistes.

5 Mars 2011 , Rédigé par Cédric Maisse

hiver03

La droite soutient la "réforme" des collectivités territoriales de Nicolas Sarkozy. Le projet prévoit de faire disparaître le Conseil général. Pour les candidats de la droite amiénoise, c'est déjà fait... Ils misent sur l'abstention. Comme cela, Nicolas Sarkozy pourra supprimer le Conseil général en affirmant que les électeurs s'en désintéressent !

Lire la suite