Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Point 8 du conseil d'Amiens-Métropole du 4 février 2010 – Citadelle. Réalisation du projet d’implantation Universitaire. Concours de maîtrise d’œuvre. Jury. Désignation.

6 Février 2010 , Rédigé par Cédric Maisse

 On retrouve une nouvelle fois la citadelle, un véritable feuilleton...

Il n'est pas question ici de répèter un argumentaire déjà entendu.

Nous voulons juste expliquer que notre vote se doit d'être en cohérence avec nos avis précédents.

On nous a dit en commission que le projet serait difficile à mettre en oeuvre. J'ai corrigé cette phrase en disant qu'il était plutôt périlleux.

En effet on prévoit la fin des travaux pour 2014.

Les collectivités territoriales, la Région, le conseil général et Amiens Métropole auront-elles encore les ressources nécessaires pour financer ce projet immense devant lequel même Gilles de Robien reculait ?

Vous m'avez invité à plusieurs reprises, M. le président, à me rapprocher des universitaires pour évoquer ces questions. Et voici par exemple une motion votée à l'unanimité par le conseil de gestion d'histoire-géographie :

 

« Le Conseil de gestion de la Faculté d’histoire et de géographie a pris connaissance de l’état d’avancement du projet Citadelle. Sans nier l’intérêt de grouper en centre ville les facultés des secteurs Humanités et Sciences humaines et sociales, il s’inquiète vivement de la diminution du nombre des amphithéâtres par rapport à l’existant sur le campus, de la capacité des salles prévues pour la faculté d’histoire et de géographie, du déménagement seulement partiel de la bibliothèque universitaire et des incidences pour la vie étudiante du report en phase 2 de la construction de locaux de vie étudiante et de locaux de restauration. Il demande que le projet soit amélioré de manière à répondre à ces inquiétudes et que cette réalisation de 163,3 millions d’euros ne conduise pas paradoxalement à des conditions de travail et d’études moins satisfaisantes. »

 

On voit que le projet n'est pas rejeté mais il suscite des interrogations légitimes.

Et nous continuons de penser que l'investissement de tout cet argent servirait de manière plus utile ailleurs.

Enfin, je présume que Jacques Lessard va approuver une nouvelle fois ce projet. Comme moi, il appartient au parti communiste, je tiens donc à dire que je me désolidarise de son vote.

CONTRE : 2

Lire la suite

Point 6 du conseil d'amiens-Métropole du 4 février 2010 – Autorisation donnée au président à signer les marchés.

6 Février 2010 , Rédigé par Cédric Maisse

 

Nous allons conclure un marché de 50000 euros avec Eventex qui a déjà eu la fois précédente 200 000 euros.

C'est un véritable feuilleton car encore une fois je suis obligé de dire que je trouve cela excessif.

J'ai consulté des professionnels

Ils m'ont dit qu'un directeur artistique chargé de faire le graphisme d'un site était payé de 750 à 1000 euros par jour et que la conception d'un site durait en général 10 jours.

Donc cela devrait nous revenir au maximum à 10 000 euros.

De plus Eventex n'est pas une société très connue. Elle ne peut pas se prévaloir d'une réputation hors du commun pour avoir de tels tarifs.


Ensuite il y a le marché passé avec l'ASC

413 000 euros pour des prestations de service

et 209 000 euros consacrés à l'achat de places.

Cela revient en somme à subventionner l'ASC à hauteur de 622 000 euros en tout. C'est plus que pour le centre de formation qui, je le rappelle, reçoit 530 000 euros par an.

Le Maire de Paris, Bertrand Delanoë n'a pas hésité à baisser la subvention au PSG de 10 % en novembre dernier en raison de la crise.

Il faudrait de toute façon un débat sur la place que l'on donne au sport dans notre société, et plus particulièrement à Amiens-Métropole, débat que je demandais déjà au moment du vote des subventions au centre de formation de l'ASC.

En dernier lieu, je ne suis pas d'accord avec cette phrase qui me paraît malvenue

Le marché est passé pour la saison 2009-2010. Il pourra être reconduit deux fois, de manière expresse, pour les mêmes prestations aux mêmes montants, dès lors que le club aura obtenu sa remontée en championnat de Ligue 2.

On met la pression du résultat sur les joueurs. Encore une fois on oublie le sport pour n'être plus obnubilé que par les résultats.

CONTRE : 3
ABSTENTION : 7

Lire la suite