Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Sur les raisons du refus par Barbara Pompili du débat démocratique...

13 Juin 2017 , Rédigé par Cédric Maisse

Que la défiance soit votre compagne inséparable, vous serez à l'abri de tous les maux.
Démosthène ; Les Philippiques - IVe s. av. J.-C.

Il apparaît clairement que le mouvement « En Marche » a adopté une stratégie globale bafouant un principe fondamental de la démocratie. En effet, dans une démocratie représentative, un candidat doit annoncer clairement ses intentions et son programme politique. S'il ne le fait pas, il n'établit aucun contrat avec les électeurs. Il ne s'engage sur rien. Par conséquent, son adversaire doit faire un double travail : exposer les intentions de l'autre (en l'occurrence Barbara Pompili pour la 2ème circonscription de la Somme) et développer son propre programme devant les électeurs.

« En marche », avec ce comportement, encourage l'abstention. Si on parle des perspectives inquiétantes de son programme, Barbara Pompili nous répond, par l'intermédiaire de sa suppléante, qu'on lui fait un procès d'intention. Ou alors, elle se dit pragmatique... La définition donnée par le Larousse à ce mot est la suivante : qui est orienté vers l'action pratique. Comment mettre en œuvre une action sans avoir réfléchi avant ? C'est juste un mot à la mode pour ne pas répondre sur le fond et pour faire croire que l'on connaît la réalité et que l'on s'y adapte. Si l'on connaît vraiment les problèmes (chômage, inégalités...), on ne peut que refuser de s'y adapter ! Il faut trouver des solutions mais Barbara Pompili qualifie cette nécessité de « dogmatisme » . Reprenons notre Larousse...

dogmatisme : Attitude philosophique ou religieuse qui, se fondant sur un dogme, rejette catégoriquement le doute et la critique.

C'est une pratique courante de dépeindre son adversaire à l'image de ce que l'on est réellement. Non seulement Barbara Pompili refuse de dévoiler ses vraies intentions antisociales mais elle les garde aussi secrètes pour justement empêcher les doutes, les questionnements et donc l'exercice de l'esprit critique.

Pour conclure, je ne connais de Barbara Pompili que son parcours politicien. Elle se fait élire en 2012 en se mettant au service de François Hollande en gommant soigneusement son appartenance aux Verts. Ensuite elle quitte les Verts pour rejoindre le gouvernement. Puis elle critique Emmanuel Macron au moment de son départ de ce même gouvernement. Puis elle se rallie à lui car elle pense que c'est la meilleure garantie pour sa réélection. Nous sommes là pour contrecarrer toutes ces manœuvres politiciennes qui intéressent fort peu les Français.

Je n'ai trouvé qu'un mot pour définir Barbara Pompili « CONFORMISME ». Ses tracts ressemblent à des prospectus publicitaires où elle se contente de signifier sa présence. C'est pauvre et totalement dénué de culture et d'imagination.

Nous voulons rompre avec la logique qu'il faut toujours donner plus à une minorité qui se gave toujours plus de richesses au détriment de l'intérêt général et de la nature. Barbara Pompili a tellement intégré cette logique qu'elle n'imagine rien d'autre, pour elle, le monde ne peut pas être différent... Et elle veut tenter de nous faire croire avec la couleur verte de ses tracts qu'elle a conservé un intérêt pour la préservation de l'environnement. Elle écoute surtout les groupes de pression des grands groupes industriels qui hantent les couloirs de l'assemblée nationale. Ainsi, en Guyane, elle a défendu les intérêts des exploitants miniers au détriment de la préservation de la forêt (http://www.lepoint.fr/societe/guyane-tolle-apres-le-soutien-de-barbara-pompili-a-l-activite-miniere-14-10-2016-2075848_23.php). Elle était belle la défense de la biodiversité avec une telle ministre !

Malgré toutes ces explications, nous demandons avec constance un vrai débat démocratique face aux électeurs. Barbara Pompili doit révéler son vrai programme. Cela sera une marque de respect des électeurs et qu'elle ne les considère pas comme des consommateurs sensibles seulement à des messages publicitaires. Elle montrera aussi qu'elle n'est pas qu'un simple produit d'appel pour nous vendre, en douceur, la politique destructrice d'Emmanuel Macron.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article