Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Le retour du tueur de pots de fleurs

11 Avril 2017 , Rédigé par Cédric Maisse

"Que le tyran règne ou son ministre, des soldats mercenaires sont toujours les défenseurs de leurs personnes exécrables, les exécuteurs aveugles et cruels de leurs volontés absolues. »

De la tyrannie - Vittorio Alfieri

Comme dans toute suite de film, le scénario du numéro deux est très souvent mauvais. Laurent Beuvain, qui se faisait plutôt discret lors du mouvement contre la loi « travail », revient donc à la mairie où le service des parcs et jardins a été mis en alerte maximale à l'annonce du retour de notre Attila des temps modernes dont la devise est : « Là où je passe les pots de fleurs trépassent »

Que va-t-il apporter aux débats municipaux ? Pas grand chose au vu de son action passée (il a voté la privatisation des bus, les augmentations de tarifs...) et présente . On peut juste mettre à son crédit son initiative sur le maintien de la gratuité des salles municipales et, encore, c'était peut-être un moyen de préparer le terrain à son retour au conseil. Cet homme ne fait rien gratuitement.

Il cherche donc désespérément à faire parler de lui. C'est tout ce que nous combattons : la professionnalisation de la vie politique. Les idées et convictions ne comptent pour rien. Monsieur Beuvain est arrivé à Amiens pour diriger la section PCF de notre ville en 2001 après l'échec cuisant qu'il a partagé avec la liste sortante communiste de Mers-les-bains.

Il profite ensuite de son mandat de conseiller municipal amiénois (de 2008 à 2014) pour devenir attaché du groupe communiste au conseil départemental de la Somme. Il accepte même d'être en partie rémunéré par le cabinet du président socialiste Christian Manable. Il devient ni plus ni moins qu'un pion du PS à Amiens.

Il croit pouvoir faire carrière en se faisant le poisson pilote de ces requins antisociaux.

Ainsi en 2015, il se présente avec l'étiquette PS-PCF dans le canton d'Amiens 1 contre le candidat communiste du Front de gauche Claude Chaidron, dont je suis le suppléant. La seule constance de Monsieur Beuvain est de tenter de faire taire la vraie gauche à Amiens. Il use pour cela d'intimidation voire de violence…

Son calcul en 2015 fut un échec pour lui et son cornac, le PS. On ne va pas impunément contre la volonté du peuple.

En tout cas ce n'est pas étonnant que l'on ne le voit pas, en ce moment, militer pour la candidature de J.-L Mélenchon, pourtant actuellement soutenu par son parti !

Pour résumer, Monsieur Beuvain est le candidat de la division à gauche. Sa seule cohérence, c'est la promotion de ses petits intérêts personnels.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article