Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Rencontre avec l’adjointe au maire d’Amiens en charge de la santé : le centre de santé public à Amiens-Nord : un choix de société

19 Janvier 2016 , Rédigé par Cédric Maisse

Les Communistes de l’Aube nouvelle ont été reçus le 11 janvier 2016 par Mme Verrier, maire-adjointe en charge de la santé à la mairie d’Amiens, assistée de Patrick Kerros. Ils lui ont remis la pétition pour un centre de santé public à Amiens nord (rue Maurice Ravel), signée par 1 200 habitants du quartier.

A cette occasion, ils ont rappelé la nécessité d’y maintenir, suite au départ de l’hôpital, un important pôle de services médicaux de proximité permettant la prise en charge des patients par des médecins généralistes et des spécialistes, ainsi que la réalisation d’actions de prévention, de dépistage et d’éducation à la santé. Seule la création d’un centre public, c’est-à-dire financé par la mairie avec des médecins salariés, peut assurer une telle mission en garantissant, notamment, la gratuité de l’offre de soin avec le respect du non dépassement des honoraires et l’application du tiers payant intégral (dispense d’avance).

Mme Verrier a indiqué que la mairie d’Amiens ne souhaitait pas créer un centre public, avec des médecins salariés, car ce n’était pas dans les compétences obligatoires d’une commune (ce qui n’empêche pas plus de 250 grandes communes en France d’avoir des centres de santé publics. C’est une question de priorité !). Par ailleurs, elle ne considère pas que le quartier soit sous-médicalisé puisqu’il compte, selon elle, 36 généralistes (mais peu de spécialistes !).

Malgré tout, la mairie s’engage à mener dans le centre de santé, dont la construction a coûté 3,2 millions d’euros, des actions de prévention. De même, elle a adhéré au groupement privé qui gérera le centre pour avoir un droit de regard sur l’application du tiers payant et la garantie du non dépassement d’honoraires. Enfin, elle a obtenu de l’hôpital d’Amiens l’engagement de permanences de spécialistes du CHU, à raison de 10 demi-journées par semaine, représentant des spécialités comme la gynéco-obstétrique, la cardiologie, l’urologie et l’ORL.

En revanche, Mme Verrier confirme les difficultés à trouver des professionnels du secteur privé pour s’installer au centre de santé. Pour l’instant, l’essentiel du personnel qui sera présent résulte de simples transferts. Il y aura les 15 médecins de SOS Médecins, qui quitteront la rue Balzac, et les 2 infirmières, aujourd’hui installées rue Léo Lagrange.

Les seuls renforts attendus sont une infirmière supplémentaire et un kiné (orientation sportive). Sinon, les recherches pour faire venir un dentiste et un ophtalmologiste n’ont pas abouti.

Par ailleurs, la mairie compte n’y affecter qu’un seul employé municipal pour réaliser l’accueil, animer le centre et mettre en place le projet de santé de la ville en effectuant un suivi coordonné des patients, ce qui paraît trop peu.

En conclusion, la rencontre a montré, malgré les efforts de la mairie d’Amiens, les limites du projet actuel. En particulier, il se fera avec des effectifs restreints, en raison du manque d’attractivité du centre pour les médecins privés. Or, les souhaits des jeunes qui se forment aujourd’hui aux carrières médicales montrent que, pour des raisons de qualité de vie, ils trouvent de plus en plus d’attrait au statut de salarié, avec des horaires qui leur garantissent à la fois revenus et vie de famille. Cette tendance va tout à fait dans le sens du développement d’un centre de santé public à Amiens nord, avec des médecins salariés. C’est pourquoi l’ « Aube nouvelle » continuera son action pour l’obtenir. Prochaine étape : une réunion publique sur le sujet à l’Atrium dans les prochaines semaines.

La délégation de l’Aube nouvelle était composée de Cédric Maisse, Fabienne Debeauvais, Mourad Louni, Patrice Caron, Patrick Le Scouëzec.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article