Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Cédric Maisse

Sur une réunification de façade

3 Novembre 2015 , Rédigé par Cédric Maisse

Le PCF annonce dans la presse un début de « réunification ». L'équipe de l'Aube nouvelle, journal communiste amiénois, n'est pas du tout associé à ce prétendu processus. Ce qui compte, ce sont les faits et non un simple affichage de rassemblement destiné à plaire aux électeurs.

Ainsi, lors de la dernière fête de l'Humanité, nous avons rencontré Jacky Hénin qui est tout de même contraint de venir de Calais trois jours par semaine pour s'occuper de la fédération PCF de la Somme. Il nous avait promis une rencontre. Elle n'a pas eu lieu exactement comme lors des élections européennes de 2014 où il n'a pas non plus voulu donner suite à notre demande de rendez-vous. L'absence de dialogue n'est pas de notre fait mais il est difficile de percevoir aujourd'hui une quelconque volonté de convergence avec les communistes de l'Aube nouvelle. Nous aurions été contents, par exemple, de voir le PCF participer à notre campagne en faveur d'un centre de santé public à Amiens nord.

Nous avons réussi à réunir près de 9 % des suffrages lors des élections municipales de 2014 à Amiens et nous avons organisé la campagne des élections départementales dans 5 cantons de l'Amiénois avec des résultats qui ont confirmé ceux des municipales. Nous avions choisi la voie de la pleine autonomie par rapport au PS car ce parti mène depuis des années une politique antisociale. Fabien Roussel a fait le même choix que nous pour le premier tour des élections régionales et pourtant il fait figurer sur sa liste dans la Somme ceux-là mêmes qui ont soutenu le PS lors des précédentes élections.

Enfin il semblerait judicieux d'organiser un débat associant un maximum de citoyens au sujet de la position à tenir pour le deuxième tour. C'est ainsi que nous avons toujours agi à l'issue des premiers tours. Si le PCF faisait entre 5 et 10 % des suffrages nous proposerions de ne pas fusionner avec la liste PS. Et s'il fait plus de 10 %, pourquoi le PCF devrait-il se maintenir au cas où le PS se retirerait pour faire barrage au FN ? Le risque est bien de contribuer à ce que Marine Le Pen devienne présidente de Région en forçant le PS à rester en lice. Le but inavoué ne serait-il pas d'avoir, au final, quelques élus au détriment de la nécessité de défendre la République et la démocratie ? Toutes ces questions méritent débat et ne doivent pas être trop rapidement tranchées par quelques dirigeants.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article